l'indien de la tour eiffel

L'Indien de la Tour Eiffel (album)

Fred Bernard (texte) et François Roca (illustrations)

Seuil Jeunesse (2004) / 33 pages / 20 euros

1889, Paris.

L'album débute par une coupure de presse et un rapport de Police retraçant un fait divers sanglant : un indien aurait massacré 2 hommes et sa maitresse avant de se suicider en sautant de la Tour Eiffel. La suite de l'histoire dément la thèse du crime passionnel et on découvre que le véritable sauvage n'est évidemment pas celui que tout accuse … : Alice La Garenne chanteuse de cabaret (le « Rossignol de Montmartre ») aime Billy Powona, indien New-yorkais qui participe à la construction de la Tour Eiffel. Malheureusement, elle 'appartient' à un autre homme, très jaloux et nuisible.

L'Indien de la Tour Eiffel est un album pour bons lecteurs (voire pour adultes) : la narration n'est pas linéaire et j'ai d'abord trouvé assez déstabilisant que le narrateur raconte l'histoire de Billy en utilisant la 2ème personne du singulier ! Le drame est dense et s'achève dans un bain de sang, les amoureux sont poussés dans leurs derniers retranchements lorsqu'ils comprennent que leurs rêves d'avenir ont été anéantis … Bref ! C'est une romance sombre, une histoire de passion, de jalousie, une histoire sans concessions.

Il s'agit d'un très grand format, les pages sont imprimées sur papier glacé. L'ensemble est très élégant. Le texte est sobrement encadré de lignes brunes stylisées tandis que les illustrations (en pleine page) ressemblent à de véritables peintures (je pense qu'il s'agit de peinture à l'huile).

L'Indien de la Tour Eiffel est un bel album pour s'immerger dans le Paris de la fin du XIXème siècle où cabaret et music hall côtoient les préjugés raciaux et les histoires d'amour impossibles.

3ème album lu pour le CHALLENGE « je lis aussi des albums 2013 »

jeLisAussiDesAlbums