la robe rouge de nonnaLa Robe rouge de nonna de Michel Piquemal et Justine Brax

Albin Michel jeunesse (album) / 2013 / 37 pages / 13,50 euros

La Robe rouge de nonna est un album court mais très joli, adapté d'une histoire vraie et qui traite d'une page sombre de l'histoire italienne rarement évoquée dans la littérature jeunesse : le fascisme.

L'histoire : Une grand-mère raconte à sa petite fille les circonstances dans lesquelles sa famille a émigré d'Italie dans les années 20. Son père était un ouvrier anti-fasciste athée mais, malgré la pression et les violences subies après la prise de pouvoir de Mussolini et des Chemises Noires, il refusa de quitter son pays. Un jour, sa fille est victime d'une humiliation sur le chemin de l'école, en rapport avec la couleur de sa robe. C'est la raison du départ de la famille pour la France.

Les thèmes abordés sont particulièrement forts pour le support (un album jeunesse) : lutte pour la liberté et contre la dictature, violence d'un régime fasciste, racisme (en France, la grand-mère se fait appeler « macaroni »). Mais les chansons, la distance temporelle et les remarques naïves de la petite fille permettent de temporiser le sujet. Au final, l'album n'est ni noir ni glauque et peut être lu assez tôt (8 / 9 ans ?) d'autant plus qu'une explication du contexte historique est présentée à la fin. J'ai d'ailleurs moi-même découvert l'origine de la chanson populaire italienne 'Bella Ciao'.

Les illustrations de Justine Brax (que je découvre avec cet ouvrage) sont magnifiques. En pleine page ou sur une double page, elles mêlent collages, peinture, pastel … Les couleurs sont très contrastées (avec une dominante de rouge évidemment, de noir et de bleu). Qu'il s'agisse de la mise en page ou du fond, le texte est malheureusement beaucoup plus classique et dessert un peu l'ensemble. J'ai notamment regretté une certaine confusion entre les paroles de la chanson 'Bella Ciao' et la narration (pourquoi ne pas avoir changé de taille de caractère ?)

Pour conclure, il s'agit incontestablement d'un très bel objet dont j'attendais pourtant plus d'impact et d'implication sur le plan émotionnel.

Ma 4ème participation au Challenge « je lis aussi des albums 2013 »

logo album