le gardien de phareLe Gardien de phare de Camilla Läckberg

traduit du suédois : Fyrvaktaren

Actes Sud (Actes noirs) / juin 2013

461 pages / 23,50 euros

Pour la petite histoire, j'ai lu le 1er tome de cette série policière (La Princesse des glaces) juste après l'enthousiasmant Millénium en espérant y retrouver la même atmosphère. Sur ce point, j'avais été très déçue : les polars de Camilla Läckberg sont moins glauques, ses personnages plus ordinaires que ceux de Stieg Larsson. Le Gardien de phare est donc le 7ème tome et l'ellipse n'est pas insurmontable (la preuve, j'ai tout compris !) mais je compte bien compléter mes lacunes en lisant les tomes intermédiaires …

J'ai apprécié une enquête pour meurtre très classique mais émaillée de suffisamment de zones d'ombre (la personnalité insaisissable du mort, une île hantée, un projet immobilier suspect …) pour échafauder plein d'hypothèses. C'est également un livre sur la douleur des parents face à la perte d'un enfant, petit ou grand et sur la maltraitance des femmes.

Difficile de résister au naturel de Erica Falck et Patrick Hedström qui forment une famille dont le quotidien banal parlera de suite au lecteur : comment cumuler bébés, travail et intimité ? Enfin la petite ville portuaire de Suède, Fjällbacka, (dont Camilla Läckberg est originaire) est dépaysante. (* je veux visiter la Suède un jour !! *)

Fjallbacka

Pour conclure Le Gardien de phare est un polar nordique parfait pour se détendre, bien construit, non dénué d'humour et assez fin dans les rapports hommes/femmes, jeune génération/vieille génération. Certes l'écriture de Camilla Läckberg est moins âpre que certains mais ses personnages sont très attachants et n'évoluent pas dans le monde des Bisounours, loin de là ! Je regrette d'avoir abandonné cette série à l'époque …