skandalon

Skandalon de Julie Maroh (BD)

Glénat / septembre 2013

146 pages / 18,50 euros

Alors que le Bleu est une couleur chaude était une histoire d'amour intimiste  émouvante, Skandalon est une « fable violente » vraiment étrange.

Tazane est une rock-star adulée qui échoue à transmettre le message de rébellion qu'il souhaiterait faire passer à ses fans. Rongé par cette impuissance, ses démons et la drogue, il sombre dans l'autodestruction et les scandales à répétition …

Pari risqué pour Julie Maroh de construire son histoire autour d'un personnage abject : Tazane, le beau rockeur aux boucles d'oreilles bleues (encore !) est un anti-héros antipathique à souhait ! Ai-je aimé ? Difficile à dire : tout est nerveux, incisif, rongé par la violence et la colère … Bref ! C'est une BD tragique et très sombre malgré une mise en couleur vraiment splendide.

La postface et les interviews de l'auteur expliquent ce que j'avais obscurément senti pendant ma lecture : la volonté métaphorique, la démarche sociologique et psychanalytique … Je n'ai pas forcément tout saisi. Je retiendrai plutôt l'évidente et passionnante réflexion autour de la célébrité et sa médiatisation, abordée sous différents points de vue.