29 mai 2014

« Si on voulait dessiner mon âme, on obtiendrait un gribouillis avec des crocs pointus »

Les Lieux sombres de Gillian Flynn Traduit de l'anglais (États-Unis) : Dark Places Sonatine Editions (2010) / 483 pages / 22 euros Les Lieux sombres est le 3ème roman noir de Gillian Flynn que je lis. Force est de constater qu'elle aime les ambiances glauques, les personnages borderline et qu'elle n'est jamais tendre avec les mères, forcément victimes ou/et maléfiques. Kansas City, dans le Missouri. En 1985, alors qu'ils dorment dans leur ferme familiale au bord de la faillite, les Day sont sauvagement assassinés. La... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 19:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 mai 2014

Le Mois anglais is back … et c'est déjà ma 3ème participation !

Comme l'année dernière (et comme celle d'avant), juin est synonyme de Roland Garros, d'inventaire épuisant et de ramassage des manuels scolaires agaçant (les documentalistes comprendront!) mais heureusement, c'est aussi le MOIS ANGLAIS organisé par les généralissimes Lou, Titine et Cryssilda. Pour tout renseignement => voir leurs billets de présentation, magnifiquement ornés d'une mosaïque d'images représentant les bloggeurs participants. Personnellement, comme je n'ai pas assez de discipline pour m'astreindre à des lectures... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 20:31 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2014

"sa délicatesse cette qualité qu'elle avait élevée au rang d'art, n'était qu'un masque pour dissimuler l’hypocrite sociale"

L’Éveil de Mademoiselle Prim de Natalia Sanmartin Fenollera Traduit de l'espagnol : El despertar de la senorita Prim Grasset (2013) / 349 pages / 18,30 euros Je m'attendais à une bluette à l'eau de rose dans une ambiance à la Stars Hollow, forcément légère. Or L’Éveil de Mademoiselle Prim est plutôt une fable utopiste, qui me laisse très perplexe.  Mlle Prudence Prim est engagée comme bibliothécaire par un homme excentrique et très énigmatique (désigné comme « l'homme au fauteuil ») qui se charge à... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 23:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2014

Si Elizabeth avait dû s'occuper elle-même de ses jupons, il y a fort à parier qu'elle se serait montrée beaucoup plus soigneuse

Une saison à Longbourn de Jo Baker Traduit de l'anglais : Longbourn Stock (2014) / 394 pages / 21,50 euros Pour moi, une austenerie c'est généralement une romance mièvre où un auteur (qui n'est décidément pas Jane Austen) s'amuse avec ses personnages, le plus souvent Elizabeth Bennet et Darcy. Une saison à Longbourn est différent et excellent : Lizzy & Darcy n'y sont que des ombres car les personnages principaux sont les domestiques. En effet, à Longbourn, petite bourgade du Hertfordshire, vivent Mr et Mrs Bennet,... [Lire la suite]
13 mai 2014

« Je m'appelle Serena Frome et, il y a près de 40 ans, on m'a confié une mission pour les services secrets britanniques »

Opération Sweet Tooth de Ian McEwan Traduit de l'anglais (Sweet Tooth) Gallimard (décembre 2013) / 439 pages / 22,50 euros Opération Sweet Tooth est le premier roman de McEwan qui me déçoive (alors que j'avais follement aimé Sur la plage de Chesil et Expiation). Je me suis beaucoup ennuyée pendant ma lecture, j'ai trouvé les personnages peu sympathiques et n'ai pas cru une seconde à l'histoire d'amour. Ian McEwan situe son récit dans l'Angleterre des années 70 en pleine mutation sociale et politique. La guerre froide cède le... [Lire la suite]
10 mai 2014

« La plupart des gens qui ne commettent jamais d'erreur n'ont jamais rien tenté du tout »

Une question de justice de Anne Perry Traduit de l'anglais (États-Unis) : Blind Justice 10/18 (Grands détectives) / août 2013 402 pages / 8,40 euros Une question de justice est la 19ème enquête de William Monk, centrée autour du personnage d'Oliver Rathbone, l'ami fidèle du couple Monk. Promu juge depuis peu, Sir Oliver instruit une affaire d'abus de confiance au sein d'une Église. Alors que le procès s'annonce rapide, Sir Oliver se retrouve face à un dilemme moral en rapport avec les photographies pédophiles... [Lire la suite]