oscar wilde reading

Oscar Wilde et le mystère de Reading de Gyles Brandreth

Traduit de l'anglais (O.W. And the Murders at Reading Goal)

10/18 (Grands détectives) – 2012 – 402 pages – 8,10 euros

Oscar Wilde et le mystère de Reading est la 6ème enquête (fictive) du dramaturge irlandais racontée par son (authentique) ami et premier biographe, Robert Sherard, sous la plume de Gyles Brandreth. C'est une série que j'affectionne toujours autant.

Cet opus oscille entre témoignage du régime carcéral de l'Angleterre du XIXème siècle et roman policier. En effet, il commence en mai 1895 lorsque Oscar Wilde est reconnu coupable de 7 chefs d'accusation et condamné à 2 ans d'emprisonnement avec travaux forcés. Incarcéré à Reading, il fait l'expérience du « système séparé » où les prisonniers sont seuls dans leurs cellules, où il n'y a ni cantine collective ni promenade. Il s'agit de conditions d'incarcération affolantes, visant à briser la personnalité des 'criminels' et à les dépouiller de leur identité : port d'un uniforme avec bonnet qui cache les visages, interdiction de parler et de regarder autour de soi, punitions corporelles … Oscar Wilde y resta jusqu'en mai 1897.

Greffée à cette reconstitution historique très réussie et documentée, Gyles Brandreth invente une énigme étrange : dans l'entourage du prisonnier C.3.3. (le matricule de Oscar Wilde à Reading), les trafics et les morts semblent se multiplier … Bien qu'abattu, Oscar Wilde découvre finalement la vérité en 1897, à Dieppe où il est réfugié sous le pseudonyme de Sebastian Melmoth.

Quel changement de ton dans ce roman, vraiment noir !

Oscar Wilde y subit humiliations, mesquineries et brutalités, sombre dans la dépression et côtoie la folie … Contrairement aux précédents tomes, l'intrigue policière passe au second plan (j'avais d'ailleurs deviné la clé quelques chapitres avant la fin) et s'attarde plutôt sur l'introspection effectuée par Oscar Wilde et son quotidien à Reading. J'ai littéralement été captivée (et épouvantée) par ces passages, inspirés de De Profondis et La Ballade de la Geôle de Reading (1897).

Malgré le fait qu'il s'agisse des (presque) dernières années de la vie d'Oscar Wilde (mort en novembre 1900), cet Oscar Wilde et le mystère de Reading ne sera pas le dernier tome de la série (*chouette !*).

Ajouté au Mois anglais et au Challenge British Mysteries de Lou.

british mysterieslogo mois anglais