mille-femmes-blanches

Mille femmes blanches, les carnets de May Dodd de Jim Fergus

Traduit de l'anglais (One Thousand White Women)

Pocket (2011) / 505 pages / 7,70 euros

Voilà un livre que j'avais noté suite à l'enthousiasme de Miss Léo. Je n'ai pas été déçue !

Mille femmes blanches est une histoire étonnante (fictive) ayant pour contexte l'Histoire américaine du XIXème siècle. En 1874, le président américain Grant accepte le marché du chef Cheyenne Little Wolf : échanger 1000 femmes blanches contre 1000 chevaux, dans le but d'améliorer les échanges entre indiens et américains. Ces femmes sont destinées à devenir les épouses des cheyennes et les mères de leurs enfants. Entre honte et opportunisme, le gouvernement américain accepte mais recrute les femmes 'en secret', parmi les prostituées, les prisonnières ou dans les asiles …

May Dodd est l'une de ces femmes. Elle consigne par écrit sa formidable expérience : la vie parmi une tribu cheyenne, oscillant toujours entre exhalation et horreur. Mariée à un puissant chef, May découvre le mode de vie des 'sauvages', plus libre, plus solidaire et proche de la nature que celui du 'monde civilisé'. Mais elle assiste également à l'agonie de son peuple d'adoption et certains rites guerriers (voire barbares) ainsi que le fléau de l'alcool lui valent des moments d'effroi.

J'ai adoré l'étonnante liberté de ton des carnets de May. C'est une héroïne passionnée et courageuse, déchirée entre sa fidélité pour son peuple d'adoption et sa lucidité de femme éduquée qui pressent l'inhumanité du gouvernement américain concernant la 'question indienne' (un génocide). L’explication de son internement dans un asile est également un témoignage glaçant sur les mentalités de l'époque.

Les autres femmes (loin d'être 1000) ont toutes leur caractère, leur identité propre : Helen l'anglaise fantasque qui souhaite répertorier les oiseaux des Grandes plaines, Phémie l'ancienne esclave, les jumelles irlandaises hors-la-loi, Martha la secrétaire timorée qui rêve d'amour, Daisy la belle du Sud raciste, Gretchen la suissesse déçue par les hommes … Elles sont toutes très vivantes.

Mille femmes blanches est un roman d'aventures d'une rare intensité (bien que se déroulant sur quelques mois seulement) porté par des personnages attachants, jamais manichéens (y compris les officiers américains et les guerriers indiens). Si on sourie de la naïveté avec laquelle les femmes blanches découvrent leur nouvelle vie de squaw, on s'attriste du sort réservé à la tribu. Et on apprend des choses passionnantes sur les cheyennes, leur mode de vie … Jim Fergus semble s'être beaucoup renseigné sur le sujet.

Probablement ma dernière lecture pour le Mois américain organisé par Titine.

mois américain logo