avant d'aller dormir

Avant d'aller dormir de S.J. Watson

Pocket (septembre 2014) / 475 pages / 7,70 euros

Avant d'aller dormir est un thriller psychologique que j'ai repéré chez Shelbylee et immédiatement acheté ! (*ou les effets des blogs littéraires sur mon compte en banque*).

Une femme se réveille chaque matin, la mémoire vide, en croyant qu'elle est encore une jeune fille. Chaque matin, son époux Ben, lui rappelle patiemment qu'elle s'appelle Christine, qu'elle a 47 ans et qu'elle est amnésique à la suite d'un accident de voiture. Chaque matin, après le départ de Ben au travail, le Dr Nash appelle Christine pour lui expliquer où trouver le journal intime qu'elle rédige depuis quelque temps. Dans ce journal intime, Christine découvre des sujets tabous et que Ben lui ment peut-être : est-ce pour la protéger ? De quelque chose que Christine aurait fait ? Ou qu'on lui aurait fait à elle ? Le mystère est épais …

Avant d'aller dormir est un roman qui joue avec l'intelligence du lecteur : on sait qu'il y a une explication aux zones d'ombre autour de Christine, on soupçonne rapidement le mari (et puis finalement non, ça semble bien trop évident !), on s'interroge sur la personnalité trouble du psychiatre … Comme dans Les Apparences de Gillian Flynn, la tension est dans le non-dit, dans ce que l'on devine (ou croit deviner). J'aime beaucoup me livrer à ce genre de 'jeu' et même si j'ai trouvé que la résolution du mystère tarde à arriver, elle n'en est pas moins magistrale. En tout cas, je n'avais absolument rien deviné.

Je salue également la performance de rendre le personnage de Christine profond et sensible (alors qu'elle n'a aucune mémoire autre que son journal) et auquel on s'identifie complètement. A travers elle, l'auteur évoque des sujets passionnants : le mécanisme de la mémoire, le calvaire d'une femme amnésique qui revit quotidiennement les drames de sa vie, le calvaire des proches qui doivent réapprendre tout aussi quotidiennement ces drames à l'être aimé …

Pour conclure, il s'agit d'un très bon roman policer, complètement atypique, car dénué de violence, de sang etc etc … et quasiment un huit-clos.