le bois du rossignol

Le bois du rossignol de Stella Gibbons

Traduit de l'anglais : Nightingale Wood

Éditions Héloïse d'Ormesson / 2013 / 556 pages / 23 euros

Première parution : 1938

Entre le rossignol et moi, cela n'a pas été le coup de foudre même si j'ai été contente de découvrir la plume mordante de Stella Gibbons, contemporaine de Elizabeth von Arnim, Nancy Mitford ou Virginia Woolf.

L'histoire est située dans la campagne anglaise, dans les années 30.

Aux « Aigles » habitent les Wither, une famille bourgeoise morose. Il y a le patriarche obsédé par l'argent, la mère et leurs filles trentenaires, Madge et Tina. Chaque membre de la famille semble avoir des griefs contre les autres et préserve jalousement son indépendance. Pour tromper l'ennui de leurs célibats, Madge materne son chien et Tina lit de la psychologie. L'arrivée de Viola, la jeune veuve du fils unique de la famille, va permettre à la famille Wither de renouer avec leurs voisins, les Spring, où l'on mène grand train. 

Stella Gibbons possède une écriture étonnamment acide.

Ses personnages sont des jeunes gens atypiques : Madge et Tina les 'vieilles filles', Viola la ravissante ingénie un peu simplette, le chauffeur ambitieux mais romantique, le hobereau beau-comme-un-dieu mais pantouflard et matérialiste … Sous couvert de jeunes oisifs, soucieux des apparences et de loisirs, ils ne sont pourtant pas si superficiels et trouvent l'amour en suivant des chemins bien singuliers.

Il s'agit d'intrigues amoureuses légères mais Stella Gibbons évoque aussi les relations entre les hommes et les femmes, le mariage et ses conventions, les différences sociales au sein du couple, les différences hommes/femmes

Pour autant, le cynisme et la critique sociale n'ont pas réussi à conserver complètement mon attention. C'est seulement aux 3/4 du livre que les intrigues décollent et j'avoue m'être, dans l'ensemble, plutôt ennuyée !

Voilà ma 6eme participation au MOIS ANGLAIS 2015 organisé par Lou, Titine et Cryssilda.

logo mois anglais 2015 TER