sans forme

Sans forme, Une aventure d'Alexia Tarabotti de Gail Carriger

[Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 2]

Traduit de l'anglais (États-Unis) : Changeless

Orbit / 2011 / 318 pages / 17 euros

Sans Forme est indéniablement un tome de transition dans lequel Gail Carriger continue de développer un univers steampunk foisonnant et drôle.

Alexia Tarabotti est désormais l'épouse de Lord Conall Maccon, un puissant et colérique loup-garou. Mandée par la Reine Victoria, Alexia enquête sur une mystérieuse épidémie d'humanisation : les loups-garous et les vampires londoniens ne parviennent plus à se transformer. Son enquête mène Alexia à découvrir les joies du voyage en dirigeable et à séjourner en Écosse, sur les terres ancestrales de son époux.

J'aime cet univers merveilleux où les loups-garous et les vampires cohabitent ouvertement avec les humains depuis des siècles. D'après Gail Carriger, c'est à cause des vampires que la norme en matière de beauté est la pâleur tandis que les conventions sociales « s'étaient en partie développées pour que les loups-garous restent calmes et se conduisent correctement en public » (p.194).

En outre, j'apprécie les personnages haut en couleur et ambigus de Gail Carriger. Malgré un rebondissement final fracassant, ce tome 2 voit l'apaisement du couple Alexia/Conall. Comme ils sont mariés, la tension amoureuse se déplace vers d'autres personnages notamment la belle inventrice française, Mrs Geneviève Lefoux qui n'est visiblement pas insensible aux charmes d'Alexia.

Comme ce fut le cas pour Sans âme (tome 1), j'ai passé un excellent moment de lecture. C'est un roman à la fois léger, plein de folie et d'extravagances. Certes l'intrigue ne progresse pas beaucoup mais des jalons sont posés pour les tomes à suivre …

Voilà ma 7eme (et dernière) participation au MOIS ANGLAIS 2015 organisé par Lou, Titine et Cryssilda.

logo mois anglais 2015