le temps des armes

les anges des ténèbres

Le Temps des armes (série famille Reavley 2)

Les Anges des ténèbres (série famille Reavley 3), Anne Perry

Éditions 10/18 (Grands détectives) - 2006 et 2007

Alors que les séries victoriennes de Anne Perry commencent à s'essouffler, cette série autour de la Première Guerre mondiale lui permet de se renouveler et de montrer qu'elle possède un souffle romanesque certain. Bref, ce sont d'excellents romans policiers historiques.

La famille Reavley est une famille de la bourgeoisie rurale anglaise, très traditionnelle, dont le destin est bouleversé par la guerre. Chaque frère et sœur (Joseph, Matthew, Judith et Hannah) incarne un 'acteur' de la guerre : le soldat combattant dans les tranchées, l'espion du MI6, l'ambulancière volontaire et la femme de soldat. Chaque roman développe une sous-intrigue propre mais le fil rouge de la série est l'identité du « Pacificateur », traître à la Grande Bretagne et assassin des parents Reavley.

Le Temps des armes commence en 1915, sur le front.

Joseph est aumônier dans les tranchées de Ypres, en Belgique. Il subit une profonde crise spirituelle car il est impuissant à soulager ses camarades soldats. Quand un correspond de guerre est assassiné par l'un d'entre eux, il se charge trouver le coupable même s'il doit soupçonner ses amis. Parallèlement, Judith tombe amoureuse d'un homme marié et Matthew enquête sur le « Pacificateur ».

Le Temps des armes pose la question du pacifisme en temps de guerre et du rôle de la Presse : faut-il cautionner une certaine censure afin de préserver le moral des troupes et faciliter le recrutement ? Aurait-il été honteux pour la Grande Bretagne d'abandonner la Belgique et la France aux allemands et ainsi de préserver la vie de ses jeunes ? Même si ces questions n’échappent pas à un certain moralisme, elles sont intéressantes et le quotidien des soldats dans les tranchées est bien reconstitué.

Les Anges des ténèbres se situe en 1916, à Cambridge.

Joseph est en convalescence chez sa sœur aînée, Hannah. Mais même au cœur de la campagne bucolique anglaise, la guerre fait rage : un scientifique qui travaillait sur un projet d'arme est assassiné dans son jardin. S'agit-il de l’œuvre d'un agent allemand ou d'un crime passionnel ? Joseph enquête. Matthew, toujours au MI6, affronte une séduisante espionne irlandaise à la solde des allemands, nommée Detta. Judith est seulement l'objet d'une jolie scène où l'on découvre que Richard Mason est follement amoureux d'elle. Quant à Hannah (la moins intéressante de la famille), elle souffre d'être mise à l'écart de la guerre par les hommes.

Contrairement à tome précédant, Les Anges des ténèbres évoque le quotidien de « ceux qui restent » : les femmes surtout, les éclopés, les enfants …

Les longues scènes de procès que l'on trouve dans les autres séries de Anne Perry sont ici remplacées par des passages d'anthologies qui me resteront longtemps en mémoire. Dans Le Temps des armes, il s'agit d'un face-à-face dantesque entre Joseph et Richard Mason (reporter de guerre) sur une chaloupe de sauvetage en pleine tempête. Dans Les Anges des ténèbres, il s'agit de 2 passages avec Matthew : une attaque de zepplins qu'il affronte avec la belle Detta et une bataille navale hallucinante en mer du Nord.

Pour conclure, il s'agit d'une série passionnante (apparemment complète en 5 tomes). Roman policier au contexte historique honnêtement reconstitué, personnages variés dont Anne Perry évoque (globalement) les états d'âme avec subtilité tout en développant de jolies (et parfois dramatiques) romances, suspens et scènes de bravoure sous tension … J'ai adoré !

logo année anglaise

Et hop ! une participation à ma Year in England chez Titine.