feed 1

FEED 1 de Mira Grant

Traduit de l'américain : Feed

Gallimard / Folio science-fiction (2012) / 682 pages

Dès que j'ai lu la présentation de cette trilogie de zombies sur le blog de Cunéipage, j'ai sauté dessus.

L'histoire débute en 2039.

Le monde n'est plus celui que nous connaissons depuis qu'un vaccin contre le rhume et un remède contre le cancer ont fusionné pour réveiller les morts. Devenus zombies affamés, ils tuèrent environ 30% de la population mondiale en quelques jours. Dans ce monde post-apocalyptique, la vie continue même si l'extérieur et les regroupements de personnes sont devenus synonymes de danger à cause des risques de contamination. Internet a donc pris une place prépondérante dans la société américaine, supplantant les autres médias.

Georgia, jeune journaliste, tient un blog dans lequel elle se targue de n'écrire que la vérité. Elle est aidé par son frère Shaun qui aime taquiner les zombies pour faire grimper leurs statistiques et par Buffy, une poétesse informaticienne. Un jour, ils sont recrutés pour couvrir la campagne d'un influant candidat à la présidence.

Si les zombies sont la toile de fond du roman, l'auteur explore plutôt leurs conséquences traumatisantes sur la société américaine : retour à la religion, enjeux politiques et manipulations, importance des journalistes et de l'information. Pour autant, le récit ne manque pas de passages d'action, de rebondissements tragiques et de trahisons inattendues. Autre point positif, la relation ambiguë entre Shaun et Georgia, très touchante : est-ce de l'affection purement fraternelle ? Est-ce de l'amour ? Étonnamment, l'humour est également bien présent.

J'ai hâte de lire le tome suivant car Mira Grant introduit un énorme changement à la fin de FEED 1. A lire si vous aimez les mondes post-apocalyptiques peuplés de geeks marrants. Si les histoires sanglantes vous rebutent, vous pouvez également tenter car, comme dans The Walking Dead, les « vrais » méchants sont les humains.

Ce fut un décollage réussi vers l'Amérique et le Mois américain de Titine.

mois américain logo