les noyées de la tamise

Les noyées de la Tamise de A.J.Waines

Traduit de l'anglais : The Evil beneath

Éditions 10/18 (Les Escales) – 2014 – 426 pages – 8,10 euros

Déjà édité sous le titre de Ressac Mortel (chez France Loisirs), Les noyées de la Tamise est un thriller classique, qui manque cruellement de relief.

Juliet Grey est une psychothérapeute londonienne qui exerce en cabinet et dans une clinique pro-avortement. Une nuit, Juliet reçoit un texto anonyme l’enjoignant de se rendre au pont de Hammersmith où elle découvre le corps d'une femme, portant des vêtements lui ayant appartenu. Les messages inquiétants se succèdent ainsi que les cadavres … La clé réside dans l'enfance de Juliet et l'auteur fait monter la tension en multipliant les personnages troubles : un ex alcoolique, des amies étranges, des clients borderline … On suspecte tout le monde à tour de rôle !

Lu sans déplaisir mais sans réelle implication non plus.

L'héroïne est vulnérable et naïve, ses interactions avec le séduisant Inspecteur Madison sont convenues et trop gentillettes. L'arrière plan manque de contextualisation, les personnages secondaires sont peu approfondis … Même si j'avais deviné l'identité du tueur, la fin est une sorte de WTF décevant.

Pour conclure, c'est le genre de polar à emprunter à la bibliothèque, un jour où l'on a pas trop envie de se creuser les méninges … d'autant plus que l'humour n'est pas absent de l'intrigue.  

logo année anglaise