La-quiche-fatale

Agatha Raisin enquête 1. La quiche fatale de M. C. Beaton

Traduit de l’anglais (The quiche of Death)

ALBIN MICHEL (2016) / 320 pages / 14 euros

Agatha Raisin, jeune retraitée londonienne hyperactive, réalise son rêve de s’installer au calme dans un cottage dans les Cotswolds. Pour tenter de s’intégrer, elle participe au concours de quiches local. Malheureusement, sa quiche empoisonne le juge du concours champêtre. Accident ? Meurtre ? Agatha, qui s’imagine déjà en justicière acclamée, enquête. A ses risques et périls, elle va découvrir que sous le charme idyllique du village de Carsely se cachent de vils secrets.

Ce premier tome (*d’une longue série*) propose une intrigue policière simple mais efficace qui n’est évidemment pas sans rappeler les enquêtes de Miss Marple … J’ai été agréablement surprise, l’enquête n’est pas anecdotique ni les solutions des divers énigmes, elle est réellement intéressante.

Le charme du roman réside néanmoins surtout dans sa galerie de personnages amusants et parfois antipathiques : la gouaille et la vulnérabilité d’Agatha, son ami Roy, arriviste exubérant à la sexualité ambiguë, l’adorable policier asiatique Bill Wong, le fringuant militaire retraité à la belle présentante, James Lacey … Ils sont tous savoureux et j’ai déjà hâte de les retrouver dans le tome suivant.

Enfin (et non des moindres), j’ai adoré la description bienveillante mais parfois acide de ce village des Cotswolds et de ses habitants, entre folklore bucolique assumé et dénonciation des clichés sur la campagne anglaise …

cotswolds-concierge-map

Pour conclure, j’hésitais vraiment à me lancer dans ce roman car à force de le voir partout, je craignais d’être déçue. Or, j’ai adoré ce petit grain de folie non dénué de mélancolie qui caractérise Agatha. Maintenant, moi aussi, je rêve des Cotswolds, de visiter Bath, le palais de Blenheim, le château de Warwick, la maison de natale de Shakespeare … C’est avec hâte et délice que je lirai la suite !

A year in England 2