Je lis beaucoup de littérature jeunesse et proportionnellement, j’en parle très peu sur ce blog. J’aime bien vous réserver la crème de la crème …

J00007

Apprentie sorcière de James Nicol (traduit de l’anglais / Gallimard jeunesse / 416 pages / mars 2017).

Ce roman raconte l’histoire d’Arianwyn (sic!) Gribble, une apprentie sorcière maladroite, élevée par sa grand-mère dans la librairie familiale. Arianwyn est engagée pour assurer la sécurité d’une bourgade isolée au coeur d’une forêt magique. La jeune sorcière, qui tire ses sortilèges des éléments, se rend donc dans ce bourg au charme désuet mais hostile …

Une pincée de La Passe Miroir (Christelle Dabos) plus quelques poignées de la série L’Epouvanteur (Joseph Delaney) et hop ! Apprentie sorcière se révèle être un roman d’apprentissage classique mais mignon et très positif. Et a priori c’est un one shot … Je n’ai pas boudé mon plaisir.

Louis Pasteur contre les Loups-garous de Flore Vesco (Didier jeunesse / 213 pages / 2016)

louis pasteur ctr les loups garous

1840, Paris. Louis Pasteur, étudiant boursier jurassien, fait sa rentrée à l’Institution Royale Saint Louis. Provincial parmi les privilégiés mais élève brillant, il n’a de cesse d’étudier la chimie et d’effectuer des expériences scientifiques. Il devra cependant laisser ses tubes à essai pour enquêter sur l’animal qui hante les couloirs de l’école les nuits de pleine lune. Heureusement, il sera aidé par Constance, une intrépide escrimeuse.

De Flore Vesco j’avais adoré l’époustouflant De Cape et de Mots. Louis Pasteur contre les Loups-garous est un roman ébouriffant, sorte de roman historico-scientifico-fantastique dans lequel Flore Vesco réorganise les éléments biographiques de Pasteur à sa sauce. C’est à la fois original, jouissif et ne lèse pas l’intrigue fantastique qui s’achève sur un combat inattendu et bien ficelé. Et en plus, c’est un drôle ! 

Et vous ? Y a-t-il un roman jeunesse qui vous a particluièrement marqué, récemment ?