06 août 2014

"Un bas-bleu ? Dexter n'était pas sûr de savoir ce que c'était, mais le mot 'bas' déclencha chez lui une érection pavlovienne"

Un Jour de David Nicholls Traduit de l'anglais (One day) 10/18 (2012) – 621 pages – 9,60 euros Je m'attendais à quelque chose de léger or, Un Jour est l'histoire d'une amitié amoureuse douce-amère certes pétillante, mais non dénuée de tristesse. Juillet 1988, université d’Édimbourg. Le jour de la remise des diplômes, Dexter Mayhew et Emma Morley se rencontrent. Tout les oppose : Dexter, coureur de jupons impénitent, a l'ambition de la paresse et du clinquant. Emma est une artiste passionnée qui rêve d'une vie... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 16:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 juillet 2014

« Quand ma mère se fâchait contre moi, elle disait : 'Le Diable nous a dirigés vers le mauvais berceau'. »

Pourquoi être heureux quand on peut être normal ? de Jeanette Winterson Traduit de l'anglais (Why Be Happy When You Could Be Normal ?) Points / 258 pages / 6,90 euros Habituellement, je ne lis pas de récits de vie ou d'autobiographies dont les auteurs sont toujours vivants, sauf s'il s'agit d'un témoignage historique. Mais les billets de Théoma et Galéa ont piqué ma curiosité … Dans Pourquoi être heureux quand on peut être normal ?, Jeanette Winterson raconte son enfance auprès d'une mère adoptive monstrueuse, dans... [Lire la suite]
24 juin 2014

Elle avait essayé de désirer un frigidaire neuf et de ne vivre que pour ses enfants hirsutes. En vain. Elle voulait cette toile.

La Galerie des maris disparus de Natasha Solomons Traduit de l'anglais (The Gallery of Vanished husbands) Calmann-Levy / avril 2014 / 347 p. / 19,90 euros Pour découvrir Natasha Solomons j'avais prévu de lire Le Manoir de Tyneford. Mais comme il était indisponible à la bibliothèque, j'ai choisi le nouveau titre de l'auteur, La Galerie des maris disparus. Années 50. Banlieue de Londres. Juliet Montague est une jeune femme issue d'une communauté juive ashkenaze. Sa famille, qui prospère dans une entreprise d'optique, est... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 21:49 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 juin 2014

« Et si les rêves avaient le pouvoir de changer le monde ? »

Le Miroir brisé de Jonathan Coe Illustrations de Chiara Coccorese Traduit de l'anglais Gallimard Jeunesse (février 2014) / 112 pages / 12,50 euros Le Miroir brisé est la première incursion en littérature jeunesse de Jonathan Coe et, comme c'est souvent le cas de brillants auteurs qui écrivent pour les adultes, je trouve qu'il rate un peu sa cible. Il s'agit d'un conte qui pioche dans la meilleure et la plus classique tradition anglaise : Roald Dahl, Lewis Carroll ou encore Neil Gaiman (je pense notamment à Coraline). Il... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 20:54 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juin 2014

« Ce qu'elle espérait trouver n'était qu'une chimère, un rêve, une chose irréelle : comme la pluie avant qu'elle tombe »

La pluie, avant qu'elle tombe de Jonathan Coe Traduit de l'anglais (The Rain before it falls) Gallimard / 2009 248 pages / 7,40 euros Quel joli titre que celui-là ! Rosamond, une vieille dame qui vient de mourir, a légué à une petite-cousine par alliance, Imogen, aveugle, une série de 4 cassettes audio, accompagnées de 20 photographies. Sur ces cassettes, ce sont les vies de Beatrix et Théa (grand-mère et mère d'Imogen) que Rosamond dévoile. Du Blitz londonien de 1941 aux années 90, de l'Auvergne ensoleillée à la campagne... [Lire la suite]
01 juin 2014

" Comme un garçon, elle avait poussée, grande et droite, des yeux sans peur et l'amour de la mer dans le sang "

L'amour dans l'âme de Daphné Du Maurier Traduit de l'anglais : The Loving spirit Le livre de poche (2014) / 499 pages / 7,10 euros J'ai commencé L'amour dans l'âme en ignorant qu'il s'agissait du premier roman de Daphné Du Maurier (publié en 1931). Or il me semble que c'est assez flagrant. Il s'agit donc d'une lecture plaisante mais pas aussi puissante et complexe que Rebecca (*et pourtant, je ne garde qu'un souvenir lointain de Rebecca*) De 1830 à 1928, Daphné Du Maurier déroule l'histoire de la famille Coombe,... [Lire la suite]

18 mai 2014

Si Elizabeth avait dû s'occuper elle-même de ses jupons, il y a fort à parier qu'elle se serait montrée beaucoup plus soigneuse

Une saison à Longbourn de Jo Baker Traduit de l'anglais : Longbourn Stock (2014) / 394 pages / 21,50 euros Pour moi, une austenerie c'est généralement une romance mièvre où un auteur (qui n'est décidément pas Jane Austen) s'amuse avec ses personnages, le plus souvent Elizabeth Bennet et Darcy. Une saison à Longbourn est différent et excellent : Lizzy & Darcy n'y sont que des ombres car les personnages principaux sont les domestiques. En effet, à Longbourn, petite bourgade du Hertfordshire, vivent Mr et Mrs Bennet,... [Lire la suite]
13 mai 2014

« Je m'appelle Serena Frome et, il y a près de 40 ans, on m'a confié une mission pour les services secrets britanniques »

Opération Sweet Tooth de Ian McEwan Traduit de l'anglais (Sweet Tooth) Gallimard (décembre 2013) / 439 pages / 22,50 euros Opération Sweet Tooth est le premier roman de McEwan qui me déçoive (alors que j'avais follement aimé Sur la plage de Chesil et Expiation). Je me suis beaucoup ennuyée pendant ma lecture, j'ai trouvé les personnages peu sympathiques et n'ai pas cru une seconde à l'histoire d'amour. Ian McEwan situe son récit dans l'Angleterre des années 70 en pleine mutation sociale et politique. La guerre froide cède le... [Lire la suite]
06 avril 2014

« Aujourd'hui, en ce bout du monde, une page va être tournée sur un rêve, un secret va être dévoilé »

Par un matin d'automne de Robert Goddard traduit de l'anglais : In Pale battalions Le livre de poche (2010) / 520 pages / 7,60 euros J'aurai pu (du !) être séduite par ce roman : une jolie couverture vintage & romantique, un secret de famille sur fond de Première Guerre mondiale. Tel ne fut pas le cas ! « A la fin des années 90, Leonora Galloway, une anglaise, entreprend un voyage en France avec sa fille Pénélope. Toutes deux ont décidé de se rendre à Thiepval, près d'Amiens, au mémorial... [Lire la suite]
24 mars 2014

« Le travail de romancier consiste à imaginer des situations qu'il n'a pas vécues personnellement »

L'Auteur ! L'Auteur ! de David Lodge Traduit de l'anglais : Author, Author Rivages poche (2007) / 521 pages / 9,15 euros L'Auteur ! L'Auteur ! est une biographie en partie romancée de l'écrivain américain Henry James (1843-1916). Deux choses m'ont particulièrement enchantées dans ce livre : le portrait psychologique d'Henry James très intéressant et l'immersion dans les coulisses du théâtre londonien à la fin du XIXème siècle. Et pourtant, ce n'était pas gagné : je n'apprécie pas beaucoup les... [Lire la suite]