23 juillet 2017

« Je suis une réfugiée du passée »

La Servante écarlate de Margaret Atwood Traduit de l’anglais (Canada) : The Handmaid’s Tale Robert Laffont (Pavillons Poche) / 2015 / 521 pages / 11,50 euros Dans un futur proche, l’Amérique est devenue une dictature puritaine où les femmes sont assignées à la reproduction ou au service des hommes. Au péril de sa vie, ‘’Defred’’ livre son témoignage où alternent idées suicidaires, sidération et souvenirs douloureux de « l’avant » lorsqu’elle était encore une femme libre. ‘’Defred’’ est une servante écarlate,... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 14:25 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 mars 2016

«J'étais vêtue selon les normes du contrat qui excluaient les blouses sans manches, les jupes au-dessus du genou, les pantalons»

Hadassa de Myriam Beaudoin Bibliothèque Québécoise (2006) / 223 pages Hadassa est une plongée dans la communauté juive hassidique d'Outremont, qui est un arrondissement de Montréal. Alice, jeune professeure de français, enseigne dans une école primaire hassidique. Pendant un an, elle est en charge des fillettes de 11-12 ans au joli babillement mêlé de yiddish, d'anglais et de français. Sans jugement mais pleine de curiosité, Alice pénètre un univers étrange, entre joie de vivre enfantine et interdits en tout genre. « Depuis... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 décembre 2014

"Au lieu de donner des directives, la Mére décida de se lever pour trouver le sucrier et se recoucha ensuite dans son cercueil"

La Fiancée américaine de Eric Dupont Éditions du Toucan (avril 2014) / 747 pages / 25 euros En empruntant ce pavé à la bibliothèque, je m'attendais à plonger dans un livre doudou qui accompagnerait agréablement mes fêtes de fin d'année. Malheureusement, passé les 400 premières pages, je me suis ennuyée (et achevé ma lecture par de rapides survols). La Fiancée américaine retrace l'histoire de la famille Lamontagne, sur plusieurs générations (et plusieurs continents) de 1918 à nos jours. Il s'agit d'une famille franco-canadienne... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 13:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juillet 2013

"Les choses auraient pu tourner autrement si Wayne n'était pas né dans une contrée où le lichen des caribous tapisse le sol"

Annabel de Kathleen Winter Traduit de l'anglais (Canada) Christian Bourgeois éditeur (2013) 453 pages / 20 euros 1968, au Labrador (région du Canada, frontalière du Québec), un enfant naît avec les deux sexes, masculin et féminin. Croydon Harbour est un village reculé, où le quotidien des habitants est rythmé par les saisons de pêche et les dangers d'une Nature extrême voire sauvage. Le mode de vie y est traditionnel et patriarcal. C'est pourquoi, Treadway, le père de l'enfant, décide qu'il faut choisir et, comme ses organes... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 16:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
18 janvier 2013

« Je n'arrive pas à croire que c'est ma seule et véritable vie qui se déroule en ce moment, jour après jour »

Ultraviolet de Nancy Huston Éditions Thierry Magnier (mars 2011) 78 pages / 8 euros Ultraviolet est une nouvelle magnifique portée par la voix puissante et audacieuse d'une jeune fille assoiffée de connaissance et de liberté, en révolte contre son milieu. Le cadre est celui Des Raisins de la colère de Steinbeck (au Canada et en moins pire) : « Ils appellent ça la Dépression, mot qui signifie aussi tristesse longue et maladie. Ils appellent notre région le Bol de poussière » (page 12). Donc, 1936. Récoltes anémiques,... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 09:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
06 novembre 2011

« Aujourd'hui, j'ai 5 ans. Hier soir j'en avais 4 quand j'ai été me coucher dans Petit Dressing »

ROOM de Emma Donoghue Traduit de l'anglais (Canada) par Virginie Buhl STOCK (La Cosmopolite) / 400 pages / aout 2011 / 21,50 euros   ROOM est le livre le plus émouvant de (ma) rentrée littéraire 2011. ROOM est un livre dont il est IMPOSSIBLE de s'extraire avant la fin. ROOM est un livre qu'il ne faut surtout PAS DEFLORER avant sa lecture. (bref ! Évitez de lire la 4ème de couv')  * C'est pourquoi, je ne donnerai ici que quelques informations concernant les premières pages du 1er chapitre et mes impressions... [Lire la suite]