18 avril 2017

« … les reinettes dorées au goût nuancé : d’abord noix et miel, puis ananas »

A l’orée du verger de Tracy Chevalier Traduit de l’anglais : At the Edge of the Ochard Editions La Table ronde (Quai Voltaire) / mai 2016 324 pages / 22,50 euros Dans A l’orée du verger, Tracy Chevalier raconte l’histoire d’une famille de colons américains pauvres, les Goodenough. James, le père, Sadie, la mère et leurs enfants (sur)vivent dans le « Black Swamp », une région marécageuse de l’Ohio. James et Sadie, obsédés par leur verger, se livrent une guerre domestique féroce, exacerbée par les fièvres... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 23:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 mars 2017

« Si le mal habite nos ennemis, gardons-nous de nous laisser entraîner à leur suite. »

Maudits de Joyce Carol Oates Traduit de l’anglais (Etats-Unis) : The Accursed POINTS / 2016 / 802 pages / 9,30 euros Entre 1905 et 1906, une série de drames et d’évènements étranges frappent Princeton, le campus universitaire et la ville. Cette « Malédiction » nous est racontée par M.W. van Dyck II. Grâce à des archives et à des journaux intimes, cet historien retrace une histoire violente et extravagante, où se côtoient membres privilégiés de la bonne société, socialistes activistes et créatures inquiétantes.... [Lire la suite]
20 octobre 2016

Eilis imagina les années à venir, où ces paroles auraient de moins en moins de sens pour l'homme auquel elles étaient destinées

Brooklyn de Colm Toibin Traduit de l'anglais (Irlande) Éditions 10/18 (2016) / 331 pages / 8,10 euros La jeune irlandaise Eilis quitte sa ville natale d'Enniscorthy, sa mère et sa sœur, pour occuper un emploi de vendeuse à New York. Naïve et seule, Eilis porte un regard craintif sur l'Amérique des années 50 et sur l'émigration (souvent subie) de milliers d'irlandais, juifs, italiens, norvégiens … Malgré tout, grâce à ses cours du soir et à une certaine rencontre, Eilis va découvrir qu'un avenir loin de son Irlande natale lui est... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 10:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 septembre 2016

« Tiens, cette enfant me rappelle un biscuit Oreo – vu de profil »

Oreo de Fran Ross Traduit de l'anglais (États-Unis) Première parution : 1974 Éditions 10/18 (Post-éditions) / 334 pages / 2016 Christine est surnommée Oreo parce que « quand ils voyaient le brun chaud de sa peau et son large sourire, qui découvrait des dents de bébé blanches comme le sucre, ils se disaient : 'Tiens, cette enfant me rappelle un biscuit Oreo – vu de profil'. Et c'est ainsi qu'Oreo reçut son nom » (p.66). Philadelphie, années 60. Oreo est une jeune métisse (juive par son père et noire par sa... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 19:42 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 juillet 2016

« Un village a besoin de ses enfants, tout autant et de la même façon qu'une famille »

De beaux lendemains de Russell Banks Traduit de l'américain : The Sweet Hereafter ACTES SUD (1994) / 252 pages  Je voulais lire ce roman parce que je crois à l'effet prophylactique d'une chute de neige en littérature pour se prémunir de la chaleur ambiante actuelle ! De beaux lendemains évoque les conséquences du décès de plusieurs enfants dans l'accident de leur bus scolaire, dans une bourgade au nord de l’État de New York, au début des années 90. C'est un roman choral raconté par les différents protagonistes du... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 15:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 juillet 2016

« Nos ennuis commencèrent à l'été 1914, l'année de mes trente-cinq ans »

La Fille au revolver de Amy Stewart Traduit de l'anglais (États-Unis) : Girl Waits with Gun 10/18 (Grands Détectives) / 478 pages / 8,80 euros ô ! Le chouette 1er tome d'une nouvelle série qui raconte l'histoire (romancée) de la première femme shérif des États-Unis ! 1914, dans un New Jersey encore très rural, où les premières automobiles cohabitent avec les carrioles à cheval. Le contexte social est mouvementé par des grèves d'ouvriers et une répression sévère. A la suite d'un accident de la route, les sœurs Kopp... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 10:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 avril 2016

"Il était entendu qu'on était pas censés devenir vendeur de voitures, fermier bio ou parent au foyer quand on sortait d'Harvard"

Le Livre d'or de Deborah Copaken Kogan Traduit de l'anglais (États-Unis) : The Red Book Cherche midi (2015) / 503 pages / 21 euros Encore une fois, voilà un livre dont (malheureusement) la couverture est plus séduisante que le contenu ! Addison, Clover, Mia et Jane se sont rencontrées à Harvard, à la fin des années 90, où elles étaient colocataires et futures diplômées. Depuis, chacune a mené sa vie (mariage, enfants, carrière), en gardant le contact avec les autres grâce au « Red Book ». « Tous les 5... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 avril 2016

« En Amérique, la Nouvelle-Néerlande restait une épine dans la patte du lion anglais »

Le maître des orphelins de Jean Zimmerman Traduit de l'anglais (États-Unis) : The Orphanmaster Éditions 10/18 (Grands détectives) / 2014 / 620 pages / 9,10 euros Davantage encore que la plupart des 10/18 « Grands détectives », Le maître des orphelins imbrique savammentreconstitution historique (la vie des colons hollandais en Amérique au XVIIème siècle) et enquête policière. J'ai a-do-ré ! 1663, la pointe de Manhattan et l’embouchure du fleuve Hudson sont occupés par la Nouvelle-Néerlande, colonie... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 14:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 décembre 2015

« Le mot 'Baltimore' semblait avoir été coulé dans l'or, tandis que 'Monclair' était dessiné avec du jus de limaces »

Le livre des Baltimore de Joël Dicker Éditions DE FALLOIS (2015) / 475 pages / 22 euros Dès son acquisition par ma bibliothèque municipale, j'ai été sur la liste d'attente pour retrouver le charmant Marcus Goldman car, malgré ses imperfections, j'avais aimé La Vérité sur l'affaire Harry Québert. Marcus, « l'étoile montante de la littérature américaine » (p.27), (*alter ego de Joël Dicker ?*) est un jeune écrivain qui entreprend de raconter l'histoire de ses cousins, les Goldman-de-Baltimore, afin de comprendre... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 11:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 décembre 2015

« Chéri, nous n'avons pas simplement réussi. Nous sommes une putain de multinationale »

Les Privilèges de Jonathan Dee Traduit de l'anglais (États-Unis) : The Privileges Éditions 10/18 (2011) – 355 pages – 8,10 euros Quand j'ai abandonné la lecture de Freedom de Jonathan Franzen, une amie m'a prêté Les Privilèges pour tenter de me faire changer d'avis (selon elle, se sont des auteurs qui se ressemblent). Si cette fois j'ai achevé ma lecture, force m'est de constater qu'il ne s'agit pas une littérature selon mon cœur ! Les Privilèges est la radiographie d'une société (blanche, new-yorkaise, fortunée,... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 15:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,