14 décembre 2016

« Un golem est une bête de somme, un esclave ma dégrossi et incapable de réflechir »

Le Golem et le Djinn de Helene Wecker Traduit de l'anglais (Etats-Unis) : The Golem and the Jinni BRAGELONNE / 2016 / 524 pages / 28 euros 1899, Manhattan. Parmi les exilés et étrangers qui peuplent le Nouveau Monde, nous découvrons le destin de deux créatures magiques : Chava, la golem, la femme d'argile créée pour se soumettre aux désirs des humains et Ahmad, le djinn de feu, partiellement libéré du sortilège qui l'emprisonnait depuis des siècles. Inadaptés à une existence humaine dont ils ne connaissent ni ne... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 10:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 octobre 2016

« La première chose que je vis d'elle fut sa cheville, délicate, nerveuse, qu'enserrait la bride d'une sandale bleue »

Le dernier des nôtres de Adélaïde de Clermont-Tonnerre GRASSET / août 2016 / 488 pages / 22 euros Werner Zilch, jeune entrepreneur et architecte américain est un coureur de jupons (voire misogyne et globalement antipathique). Enfant, il fut adopté par un couple de la classe moyenne. Son ambition dévorante et son amour fou pour la richissime Rebecca Lynch vont, de manière inattendue, faire ressurgir le récit de ses origines biologiques dont il ignore tout. Cette histoire d'un self made man new-yorkais dans les années 60–70 se... [Lire la suite]
20 octobre 2016

Eilis imagina les années à venir, où ces paroles auraient de moins en moins de sens pour l'homme auquel elles étaient destinées

Brooklyn de Colm Toibin Traduit de l'anglais (Irlande) Éditions 10/18 (2016) / 331 pages / 8,10 euros La jeune irlandaise Eilis quitte sa ville natale d'Enniscorthy, sa mère et sa sœur, pour occuper un emploi de vendeuse à New York. Naïve et seule, Eilis porte un regard craintif sur l'Amérique des années 50 et sur l'émigration (souvent subie) de milliers d'irlandais, juifs, italiens, norvégiens … Malgré tout, grâce à ses cours du soir et à une certaine rencontre, Eilis va découvrir qu'un avenir loin de son Irlande natale lui est... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 10:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 décembre 2015

« Chéri, nous n'avons pas simplement réussi. Nous sommes une putain de multinationale »

Les Privilèges de Jonathan Dee Traduit de l'anglais (États-Unis) : The Privileges Éditions 10/18 (2011) – 355 pages – 8,10 euros Quand j'ai abandonné la lecture de Freedom de Jonathan Franzen, une amie m'a prêté Les Privilèges pour tenter de me faire changer d'avis (selon elle, se sont des auteurs qui se ressemblent). Si cette fois j'ai achevé ma lecture, force m'est de constater qu'il ne s'agit pas une littérature selon mon cœur ! Les Privilèges est la radiographie d'une société (blanche, new-yorkaise, fortunée,... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 15:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2015

« Elles se toisèrent et Cora fit la triste expérience de se voir avec les yeux de Louise : une bonne femme à l'esprit confus. »

Un été avec Louise de Laura Moriarty Traduit de l'anglais (États-Unis) : The Chaperone POCKET (2014) / 508 pages / 7,90 euros Un été avec Louise ce sont les 2 mois que Cora, respectablemère de famille originaire du Kansas, passe avec la jeune Louise, à New York, en 1922. Louise est une affreuse ingénue de 15 ans, aguicheuse, effrontée et égocentrique que Cora doit chaperonner pendant qu'elle suit des cours de danse. Mais Cora cache la véritable raison qui lui a fait accepter cette ingrate mission : enquêter sur ses... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 14:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 mars 2015

"C'était comme s'ils s'étaient retrouvé de Minneapolis à New York sans perdre cette sublime confiance en soi provinciale"

Un appartement à New York de Jane Smiley Traduit de l'anglais (États-Unis) : Duplicates Keys (1984) Rivages poches (bibliothèque étrangère) / 1998 / 300 pages « C'était comme s'ils s'étaient retrouvé de Minneapolis à New York sans perdre cette sublime confiance en soi provinciale qui vous permet de laisser les portes ouvertes pendant votre sommeil » Jane Smiley est une romancière américaine que j'apprécie beaucoup ; L'exploitation et Les aventures véridiques de Lidie Newton sont des romans formidables. Mais... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 10:24 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 octobre 2014

"On les voit dans l'autobus le matin : des jeunes filles qui lisent les journaux, qui s'absorbent dans des romans"

Rien n'est trop beau de Rona Jaffe Traduit de l'anglais (États-Unis) : The Best of everything Le livre de poche / 669 pages / 7,90 euros C'est sur le blog d'Adalana que j'ai découvert ce roman et malgré son avis mitigé, j'ai eu envie de tenter. Et j'ai beaucoup aimé ! New York, 1958. Rien n'est trop beau raconte le quotidien de jeunes filles employées de bureau (dactylos, secrétaires …) aux prestigieuses Éditions Fabien. Il y a Caroline l'ambitieuse qui tente d'oublier une rupture douloureuse, April la provinciale... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 23:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 juillet 2012

« Voilà pourquoi les pères doivent mourir : afin de rendre le monde réel aux yeux de leurs fils »

L'Interprétation des meurtres de Jed Rubenfeld Traduit de l'anglais (États-Unis) Pocket / 2009 / 503 pages / 8,10 euros J'aime les romans policiers historiques. C'est pourquoi me suis-je immédiatement laissée tenter par L'Interprétation des meurtres dont le postulat de départ était particulièrement alléchant : en 1909, Freud se rend aux États-Unis pour donner une série de conférences et présenter ses théories aux habitants du Nouveau Monde. Jed Rubenfeld brode autour de ce fait historique connu une intrigue policière mâtinée de... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 16:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 janvier 2011

J'adore la neige !

Bal de givre à New York de FABRICE COLIN WIZ, Albin Michel / janvier 2011 13,50 euros Le récit commence par un fait assez anodin (du moins qui apparaît comme tel) : une jeune fille est heurtée par une limousine et se réveille au milieu de la chaussée, avec un mal de crâne carabiné et une perte de mémoire partielle. Sonnée, elle refuse l'aide de la personne qui est à l'origine de l'accident et qui se révèle être Wynter Seth-Smith, l'héritier d'une famille à la tête d'une fortune colossale de New York. Elle rentre donc chez... [Lire la suite]