23 septembre 2015

« C'est très rare que des personnes ordinaires comme John et moi-même louent pour l'été un demeure ancestrale »

La Séquestrée de Charlotte Perkins Gilman Traduit de l'anglais (États-Unis) : The Yellow Wallpaper Première parution : 1890 Éditions Libretto / 97 pages / 6,70 euros La Séquestrée est une nouvelle stupéfiante autour de la condition féminine dans l'Amérique corsetée de la fin du XIXème siècle. Une postface explique que Charlotte Perkins, femme de lettres et féministe engagée, contemporaine d'Edith Wharton, s'est inspirée de sa propre expérience pour écrire. La Séquestrée est le journal intime d'une femme mariée et... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 10:29 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 août 2015

"Les conséquences furent catastrophiques ; dès ce jour, le destin de la famille Zinn se transforma tragiquement"

  La Légende de Bloodsmoor de Joyce Carol Oates Traduit de l'anglais (États-Unis) : A Bloodsmoor Romance 1ère parution : 1982 Le livre de poche (biblio) / 712 pages / 8,60 euros Dans une interview, Joyce Carol Oates explique qu'elle considère Bellefleur comme une parodie de roman gothique et La Légende de Bloodsmoor comme une parodie des romans 'de mariage' du XVIIIème et XIXème siècle. Dans les 2 cas, il s'agit de romans qui se dévoilent au prix d'une lecture exigeante et qui contrairement à ce que je pensais,... [Lire la suite]
29 juin 2015

« Puis, Lord Conall Maccon se mit à manger son arrière-arrière-arrière petite-fille »

Sans forme, Une aventure d'Alexia Tarabotti de Gail Carriger [Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 2] Traduit de l'anglais (États-Unis) : Changeless Orbit / 2011 / 318 pages / 17 euros Sans Forme est indéniablement un tome de transition dans lequel Gail Carriger continue de développer un univers steampunk foisonnant et drôle. Alexia Tarabotti est désormais l'épouse de Lord Conall Maccon, un puissant et colérique loup-garou. Mandée par la Reine Victoria, Alexia enquête sur une mystérieuse épidémie d'humanisation :... [Lire la suite]
17 mars 2015

« La science du détective était encore jeune et son vocabulaire flottant »

L'Affaire de Road Hill House. L'assassinat du petit Saville Kent de Kate Summerscale Traduit de l'anglais : The Suspicious of Mr Whicher 10/18 (« Domaine étranger ») / 2009 / 526 pages / 9,10 euros Contrairement à ce que je pensais, L'Affaire de Road Hill House n'est pas un roman policier mais le récit minutieux, documenté et illustré d'une affaire criminelle authentique qui défraya la chronique, à l'époque de l'Angleterre victorienne. Une nuit de l'été 1860, un enfant âgé de 4 ans disparaît de son lit alors... [Lire la suite]
28 février 2015

« Et je m'assis pour penser à la dame de Wildfell Hall, à ses vertus et à ses erreurs »

La Dame du manoir de Wildfell Hall de Anne Brontë Publié en 1848 sous le pseudonyme de Acton Bell Archipoche (2012) / 565 pages / 6,60 euros Dès que j'ai vu ce titre en libraire, je me suis jetée dessus : un roman des sœurs Brontë que je ne connaissais pas !! Deux ans après, ce fut finalement une lecture plaisante bien que moins frappante que celle des Hauts de Hurelvent ou de Jane Eyre (*Attention, quelques légères indiscrétions se sont glissées dans mon billet*) La Dame du manoir de Wildfell Hall est Helen Graham,... [Lire la suite]
11 décembre 2014

« ceci est mon livre et je l'écris de ma propre main »

La Couleur du lait de Nell Leyshon Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) : The Color of Milk Phébus (littérature étrangère) / août 2014 / 174 pages / 17 euros Voilà un roman de la rentrée littéraire de septembre que j'avais repéré depuis longtemps et qui ne m'a pas déçue. La Couleur du lait est certes court mais psychologiquement intense. C'est le témoignage (fictif) d'une jeune fille de 15 ans nommée Mary qui souhaite « raconter les choses telles qu'elles sont arrivées ». C'est donc sa confession que nous livre... [Lire la suite]

24 septembre 2014

"C'est le sort des femmes sur cette terre, que l'expiation des hommes ne puisse être obtenue qu'au prix de notre bannissement"

Mille femmes blanches, les carnets de May Dodd de Jim Fergus Traduit de l'anglais (One Thousand White Women) Pocket (2011) / 505 pages / 7,70 euros Voilà un livre que j'avais noté suite à l'enthousiasme de Miss Léo. Je n'ai pas été déçue ! Mille femmes blanches est une histoire étonnante (fictive) ayant pour contexte l'Histoire américaine du XIXème siècle. En 1874, le président américain Grant accepte le marché du chef Cheyenne Little Wolf : échanger 1000 femmes blanches contre 1000 chevaux, dans le but d'améliorer... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 13:38 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 septembre 2014

« Nous n'avons apporté dans cette nature sauvage que nos vies et une graine de civilisation »

Homesman de Glendon Swarthout Traduit de l'américain (The Homesman) Gallmeister / 2014 / 280 pages / 23,10 euros Homesman est une histoire inattendue, entre western et romance décalée. Le cadre, les Grandes Plaines américaines du milieux du XIXème siècle, est complètement dépaysant. Et pour une fois, j'ai envie de voir le film adapté d'un livre que j'ai aimé … (le fait que Hillary Swank joue dedans n'est certes pas anodin !) Le « homesman » c'est le « rapatrieur », c'est-à-dire une personne qui, à l'issue des... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juin 2014

« En prison, il n'y a qu'une saison : la saison du chagrin »

Oscar Wilde et le mystère de Reading de Gyles Brandreth Traduit de l'anglais (O.W. And the Murders at Reading Goal) 10/18 (Grands détectives) – 2012 – 402 pages – 8,10 euros Oscar Wilde et le mystère de Reading est la 6ème enquête (fictive) du dramaturge irlandais racontée par son (authentique) ami et premier biographe, Robert Sherard, sous la plume de Gyles Brandreth. C'est une série que j'affectionne toujours autant. Cet opus oscille entre témoignage du régime carcéral de l'Angleterre du XIXème siècle et roman policier. En... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 20:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 juin 2014

" Comme un garçon, elle avait poussée, grande et droite, des yeux sans peur et l'amour de la mer dans le sang "

L'amour dans l'âme de Daphné Du Maurier Traduit de l'anglais : The Loving spirit Le livre de poche (2014) / 499 pages / 7,10 euros J'ai commencé L'amour dans l'âme en ignorant qu'il s'agissait du premier roman de Daphné Du Maurier (publié en 1931). Or il me semble que c'est assez flagrant. Il s'agit donc d'une lecture plaisante mais pas aussi puissante et complexe que Rebecca (*et pourtant, je ne garde qu'un souvenir lointain de Rebecca*) De 1830 à 1928, Daphné Du Maurier déroule l'histoire de la famille Coombe,... [Lire la suite]