18 mai 2014

Si Elizabeth avait dû s'occuper elle-même de ses jupons, il y a fort à parier qu'elle se serait montrée beaucoup plus soigneuse

Une saison à Longbourn de Jo Baker Traduit de l'anglais : Longbourn Stock (2014) / 394 pages / 21,50 euros Pour moi, une austenerie c'est généralement une romance mièvre où un auteur (qui n'est décidément pas Jane Austen) s'amuse avec ses personnages, le plus souvent Elizabeth Bennet et Darcy. Une saison à Longbourn est différent et excellent : Lizzy & Darcy n'y sont que des ombres car les personnages principaux sont les domestiques. En effet, à Longbourn, petite bourgade du Hertfordshire, vivent Mr et Mrs Bennet,... [Lire la suite]

10 mai 2014

« La plupart des gens qui ne commettent jamais d'erreur n'ont jamais rien tenté du tout »

Une question de justice de Anne Perry Traduit de l'anglais (États-Unis) : Blind Justice 10/18 (Grands détectives) / août 2013 402 pages / 8,40 euros Une question de justice est la 19ème enquête de William Monk, centrée autour du personnage d'Oliver Rathbone, l'ami fidèle du couple Monk. Promu juge depuis peu, Sir Oliver instruit une affaire d'abus de confiance au sein d'une Église. Alors que le procès s'annonce rapide, Sir Oliver se retrouve face à un dilemme moral en rapport avec les photographies pédophiles... [Lire la suite]
09 avril 2014

« La folie et le génie entretiennent certes des rapports troubles et parfois incestueux mais souvent féconds »

Whaligoë (tome 2/2) BD Virginie Augustin et Yann Casterman (janvier 2014) / 48 pages / 13,50 euros Whaligoë tome 1. Écosse, début du XIXème siècle. Douglas, écrivain en panne d'inspiration, et Speranza, son acrimonieuse maîtresse toxicomane, sont bloqués à Whaligoë depuis le meurtre de leur cocher. Ils se heurtent au mystère Ellis Bell (qui est ce romancier à succès qui vivrait à Whaligoë ?) ainsi qu'à l'hostilité de Branwell, vaniteux et brutal aristocrate déchu. Mais les 2 ne seraient-ils pas liés ? Entre duel à l'épée... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 23:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 mars 2014

« Le travail de romancier consiste à imaginer des situations qu'il n'a pas vécues personnellement »

L'Auteur ! L'Auteur ! de David Lodge Traduit de l'anglais : Author, Author Rivages poche (2007) / 521 pages / 9,15 euros L'Auteur ! L'Auteur ! est une biographie en partie romancée de l'écrivain américain Henry James (1843-1916). Deux choses m'ont particulièrement enchantées dans ce livre : le portrait psychologique d'Henry James très intéressant et l'immersion dans les coulisses du théâtre londonien à la fin du XIXème siècle. Et pourtant, ce n'était pas gagné : je n'apprécie pas beaucoup les... [Lire la suite]
03 décembre 2013

« Quand je serai rédacteur en chef du Times, les virgules seront des tournesols et les points-virgules, des grenades »

Oscar Wilde et les crimes du Vatican de Gyles Brandreth 10/18 (Grands Détectives) / 2011 / 404 pages / 8,10 euros Je n'en ai encore jamais parlé sur ce blog, mais la série policière de Gyles Brandreth dans laquelle il met en scène Oscar Wilde enquêteur, est une série que j'adore. J'aime l'ambiance british, les mots d'humour et les aphorismes qui affleurent à toutes les pages. J'adore l'authenticité avec laquelle il fait revivre Oscar Wilde (et les autres). Bref ! Je suis fan ! Cette 5ème enquête commence en juillet 1892, après le... [Lire la suite]
01 décembre 2013

« Je sais que l'éducation de cette enfant sera le principal événement de ma vie »

Annie Sullivan & Helen Keller (BD) Traduit de l'anglais (Etats-Unis) : Annie Sullivan and the trials of Helen Keller Joseph Lambert Préface : Emmanuelle Laborit Coédition : ça et Là / Cambourakis (octobre 2013) / 90 p. / 22 euros Une autobiographie raconte déjà le destin exceptionnel d'Helen Keller. Née en Alabama en 1880, la fillette est sourde et aveugle depuis l'âge de 18 mois. Imaginez les (pauvres) moyens dont disposait une enfant avec un tel handicap pour communiquer au XIXème siècle ! Pourtant, Helen Keller obtient... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 12:35 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 novembre 2013

« Est-il pire de ne pas avoir de principes, ou d'avoir des principes qu'on est pas à même de défendre ? »

  La dernière fugitive de Tracy Chevalier Traduit de l'anglais (The Last Runaway) Table Ronde (Quai Voltaire) / octobre 2013 373 pages / 22 euros La dernière fugitive est l'histoire d'une jeune anglaise, Honor Bright, qui quitte sa communauté de Quakers du Dorset pour émigrer en Amérique, en 1850. Après une traversée éprouvante, rien ne se passe comme prévu pour Honor qui se retrouve seule, dans un pays inconnu, chaotique et très rude. Recueillie par une modiste puis par une famille d'agriculteurs, Honor peine à trouver... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 18:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 octobre 2013

« Bellefleur est une région, un état de l'âme, et il existe vraiment; ses lois, sacro-saintes, sont tout à fait logiques »

  Bellefleur de Joyce Carol Oates traduit de l'anglais (États-Unis) / 1ère édition : 1980 Le Livre de poche (Biblio roman) / 976 pages / 9,50 euros Bellefleur est le premier tome de la « trilogie gothique » de JCO, publié en 1980 et qu'elle appelait son « roman vampire » tant il l'avait « vidée de son énergie ». Les tomes suivants sont La Légende de Bloodsmoor (1985) et Les Mystères de Winterthurn (1987). Il s'agit d'une foisonnante chronique familiale qui s'étend sur 200 ans et contient un... [Lire la suite]
07 juin 2013

« Les habitantes de Meryton s'accordaient à penser que Mr et Mrs Bennet avaient eu bien de la chance de ...

La mort s'invite à Pemberley de P.D. James Traduit de l'anglais (Death comes to Pemberley) Fayard / 2011 / 392 pages / 22 euros    ... de trouver des maris à quatre de leurs cinq filles »   Je ne lis habituellement pas d'austinerie mais je me suis laissée tenter par La mort s'invite à Pemberley à cause de son auteur. Phyllis Dorothy James est une auteure de romans policiers à succès et je gardais un souvenir plutôt positif des quelques titres lus dans l'adolescence. Quelle erreur de ma part !! La mort... [Lire la suite]
01 juin 2013

« Je voyage pour fuir mon anniversaire »

L'Embranchement de Mugby de Charles Dickens Traduit de l'anglais (Mugby Junction) Première édition : 1866 Gallimard (Folio 2 €) / 114 pages L'Embranchement de Mugby est une nouvelle très curieuse, touchante et allégorique sur le thème du pardon, de la recherche du bonheur et de la possibilité de recommencer sa vie. Un soir d'hiver venteux, 'Barbox Frères' arrête son voyage dans une gare spectrale nommée l'embranchement de Mugby. Il s'agit d'un carrefour ferroviaire important au sud de Birmingham. De Barbox Frères, on ne sait... [Lire la suite]