29 mars 2017

'Après tout, ce n’est pas si mal d’être un âne. Les ânes sont de braves bêtes, patientes, fortes, laborieuses, le coeur bon...'

Le Petit Chose. Histoire d’un enfant de Alphonse Daudet Première parution : 1868 Le livre de Poche / 348 pages Vous souvenez-vous des BD adaptées de romans classiques qu’on trouvait à la fin des « Je Bouquine » quand on était gosse ? Je garde de certaines de ces pages un souvenir très vif et c’est pour cette raison que j’ai eu envie de me plonger dans Le Petit Chose, tant d’années après. Le Petit Chose c’est une sorte d’autobiographie (très) romancée de l'écrivain Alphonse Daudet lui-même (1840-1897).... [Lire la suite]

11 janvier 2016

« Ne t'en fais pas, va ! Dis-toi qu'ils font leurs besoins exactement comme nous. »

Les tribulations d'une cuisinière anglaise de Margaret Powell Traduit de l'anglais : Below Stairs Première parution : 1968 Petite bibliothèque Payot (Irrésistibles) / 279 pages / 8 euros Après le pudique et solennel Mr Stevens (Les Vestiges du jour de Kazuo Ishiguro), le témoignage (authentique) de Margaret Powell livre un portrait de domestique anglais diamétralement différent. Margaret Stevens naît en 1907, à Hole (dans banlieue de Londres), dans une famille très pauvre. A 13 ans, Margaret rêve du métier... [Lire la suite]
18 novembre 2015

« Tu sais parfois, je me demande s'il n'y a pas quelqu'un qui prend possession de toi. »

D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan JC Lattès (août 2015) / 478 p. / 20 euros Prix Renaudot 2015 Delphine de Vigan semble raconter un moment authentique de sa vie où elle est rendue vulnérable par le départ de ses jumeaux et le succès inattendu de son précédent roman. En panne d'inspiration, elle fait la rencontre de « L. ». Comme Delphine, L. est écrivain (elle écrit pour des célébrités mais reste anonyme), est dans la quarantaine et une relation fusionnelle et venimeuse s'installe progressivement entre... [Lire la suite]
05 octobre 2014

« La souffrance est totalitaire : tout ce qui n'entre pas dans son système, elle le fait disparaître »

En finir avec Eddy Bellegueule de Édouard Louis Éditions du Seuil (janvier 2014) / 220 pages / 17 euros Sachant qu'il s'agirait probablement d'une lecture insoutenable, je me suis armée de courage pour lire le témoignage de l'enfance picarde et traumatique d'Édouard Louis, à la fin des années 1990. Et ce fut insoutenable. Stigmatisé dès son plus jeune âge car différent des autres enfants, Édouard Louis raconte un microcosme où le déterminisme social semble inéluctable (bien que lui-même en soit sorti, grâce à l'école ?... [Lire la suite]
25 juillet 2014

« Quand ma mère se fâchait contre moi, elle disait : 'Le Diable nous a dirigés vers le mauvais berceau'. »

Pourquoi être heureux quand on peut être normal ? de Jeanette Winterson Traduit de l'anglais (Why Be Happy When You Could Be Normal ?) Points / 258 pages / 6,90 euros Habituellement, je ne lis pas de récits de vie ou d'autobiographies dont les auteurs sont toujours vivants, sauf s'il s'agit d'un témoignage historique. Mais les billets de Théoma et Galéa ont piqué ma curiosité … Dans Pourquoi être heureux quand on peut être normal ?, Jeanette Winterson raconte son enfance auprès d'une mère adoptive monstrueuse, dans... [Lire la suite]
21 janvier 2014

" Il existait une loi familiale qui dictait de ne pas parler de la famille à l'extérieur, de ne pas révéler la moindre fissure "

Féroces de Robert Goolrick Traduit de l'anglais (États-Unis) : The End of the world as we know it, Scenes from a Life. Pocket / 2012 / 252 pages / 6,10 euros  Je m'attendais à une fresque familiale américaine, des années 50 à nos jours. Or, Féroces est une autobiographie terrifiante, l'histoire intime de la famille dysfonctionnelle de Robert Goolrick. De l'histoire, il ne faut pas trop en dévoiler. Un homme adulte assiste à l'enterrement de son père, dans une petite ville de Virginie. Le fils haïssait le père. La suite... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 19:23 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,