13 juin 2017

« on me permettra de retourner à ma paisible existence et de redevenir celle que j’étais avant de faire cette chose effarante »

  Hôtel du lac de Anita Brookner Traduit de l’anglais / 1984  Edith Hope, que son entourage compare souvent à Virginia Woolf, écrit des romans d’amour à succès. Elle-même se décrit plutôt comme une « tortue », une femme sérieuse et laborieuse, discrète et docile, à l’image de ses héroïnes qui finissent par se marier avantageusement contrairement aux « lièvres », ces flamboyantes séductrices qui attirent pourtant tous les regards. Mais qui est vraiment Edith ? Pourquoi doit-elle quitter Londres... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 22:46 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 novembre 2016

« C'était une petite maison, simple comme un dessin d'enfant et plus ancienne que la nation de Scully »

La Femme égarée de Tim Winton Traduit de l'anglais (Australie) : The Riders Rivages poche (Bibliothèque étrangère) / 1999 / 448 pages / 7,90 euros 1987. Une famille australienne décide, sur un coup de tête, de s'installer en Irlande et achète une bicoque décrépite et isolée, à l'ombre d'un château hanté en ruine, dans le comté d'Offaly. Scully, le père de famille, ex-baroudeur casé depuis la naissance de la petite Billie, 7 ans, retape la maison. Son épouse Jennifer et Billie repartent en Australie liquider leur ancienne... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 19:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
14 mars 2016

« From you have I been absent in the Spring. (Shakespeare, Sonnet XCVIII) »

Loin de vous ce printemps de Agatha Christie (publié sous le pseudonyme de Mary Westmacott) Première publication : 1944 (Absent in the spring) Le livre de poche (2015) / 6,30 euros / 252 pages Joan Scudamore est une femme de 45 ans « née, élevée, mariée, enterrée à Crayminster » (p.15), village anglais anonyme. Mariée à un avocat, Joan est mère de 3 enfants adultes : Tony, Averil et Barbara. De retour de Bagdad où elle est allée rendre visite à sa cadette, Joan est bloquée dans une gare à la frontière... [Lire la suite]
23 novembre 2015

"C'est le nouveau mal du siècle, ce besoin compulsif de savoir comment va le monde, de communiquer avec ses semblables"

Samedi de Ian McEwan Traduit de l'anglais : Saturday Gallimard (FOLIO) / 2006 / 373 pages / 9 euros « C'est le nouveau mal du siècle, ce besoin compulsif de savoir comment va le monde, de communiquer avec ses semblables dans une anxiété généralisée » Ian McEwan raconte une journée apparemment anodine, mais qui cristallise toute la violence (privée et publique) de notre époque, d'un neurochirurgien nommé Henry Perowne : réveil tardif, squash avec un ami, visite à la maison de retraite où vit sa mère,... [Lire la suite]
13 juin 2015

« Vous autres, vous passez votre vie enfermés dans ces grandes maisons à vous rendre utiles »

Les Vestiges du jour de Kazuo Ishiguro Traduit de l'anglais : The Remains of the Day Calmann-Lévy (2001) / 267 pages Première parution : 1989 A l'occasion d'un voyage en automobile vers la Cornouailles, un majordome britannique se livre à une introspection sur sa carrière professionnelle passée et en filigrane, sur sa vie (manquée ?). Kazuo Ishiguro réalise un virtuose exercice de style en imaginant le témoignage de Mr Stevens, authentique butler anglais du début du XXème siècle. En résulte une prose... [Lire la suite]
01 juin 2015

« A tous ceux qui aiment les glycines et le soleil. Italie. Mois d'avril. Particulier loue petit château médiéval meublé »

Avril enchanté de Elizabeth von Arnim Traduit de l'anglais : The Enchanted April Première parution : 1922 Éditions 10/18 (Domaine étranger) – 366 pages Au risque de faire un mauvais jeu de mots, j'avoue avoir été absolument enchantée par ce roman. Avril enchanté est l'histoire de Lotty Wilkins, timide souris grise londonienne qui, sur un coup de tête, décide de sacrifier « sa poire pour la soif » (ses économies) pour répondre à l'annonce suivante : « A tous ceux qui aiment les glycines et le... [Lire la suite]
06 mai 2013

« Mrs Dalloway dit qu'elle se chargerait d'acheter les fleurs »

Les heures de Michael Cunningham Traduit de l'anglais (États-Unis) : The Hours Éditions 10/18 (1999) 226 pages / 7,10 euros Dans Les Heures, Michael Cunningham raconte une journée dans la vie de 3 femmes. En 1923, dans la province anglaise, Virginia Woolf débute la rédaction de Mrs Dalloway malgré l'état dépressif qui la ronge. En 1949 à Los Angeles, Laura, femme au foyer, culpabilise de préférer lire plutôt que de s'occuper de sa famille. Enfin, en 1999 à New York, Clarissa prépare une réception pour un ami poète malade. L'amour... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,