31 octobre 2016

« La première chose que je vis d'elle fut sa cheville, délicate, nerveuse, qu'enserrait la bride d'une sandale bleue »

Le dernier des nôtres de Adélaïde de Clermont-Tonnerre GRASSET / août 2016 / 488 pages / 22 euros Werner Zilch, jeune entrepreneur et architecte américain est un coureur de jupons (voire misogyne et globalement antipathique). Enfant, il fut adopté par un couple de la classe moyenne. Son ambition dévorante et son amour fou pour la richissime Rebecca Lynch vont, de manière inattendue, faire ressurgir le récit de ses origines biologiques dont il ignore tout. Cette histoire d'un self made man new-yorkais dans les années 60–70 se... [Lire la suite]

02 juillet 2015

« Doucement sur les macarons … Ce n'est que du sucre et du blanc d’œuf. Pas de l'amour ! »

Chaque soir à onze heures (BD) d'après le roman de Malika Ferdjoukh Casterman / avril 2015 / 96 pages / 18 euros Après Cati Baur et les Quatre sœurs, c'est au tour du duo Camille Benyamina et Eddy Simon d'adapter un roman de Malika Ferdjoukh. Contrairement à l'histoire des sœurs Verdeleine, c'est un roman que je n'ai pas lu. Willa est une lycéenne ordinaire, musicienne, fille de parents divorcées, qui fréquente la jeunesse dorée parisienne. Elle est amoureuse de Iago, le frère de sa meilleure amie, qui se montre... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 00:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 avril 2015

« Illustrer la relativité du savoir et l'absurdité de la notion de transparence »

Les Falsificateurs (t1) Les Éclaireurs (t2) De Antoine Bello (2007 et 2009) / Gallimard Repérés chez Miss Léo puis chez Galéa, j'ai lu ces 2 romans d'une traite tellement j'étais enthousiasmée ! J'ai donc vécu 2 semaines avec un bel islandais, géographe de formation, qui se pose des tonnes de questions passionnantes sur notre société. Pour résumer, c'est l'histoire d'un jeune islandais nommé Sliv Dartunghuver, qui intègre puis gravit les échelons d'une société secrète qui falsifie et réécrit l'histoire. Cette... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 13:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
04 juin 2014

« Ce qu'elle espérait trouver n'était qu'une chimère, un rêve, une chose irréelle : comme la pluie avant qu'elle tombe »

La pluie, avant qu'elle tombe de Jonathan Coe Traduit de l'anglais (The Rain before it falls) Gallimard / 2009 248 pages / 7,40 euros Quel joli titre que celui-là ! Rosamond, une vieille dame qui vient de mourir, a légué à une petite-cousine par alliance, Imogen, aveugle, une série de 4 cassettes audio, accompagnées de 20 photographies. Sur ces cassettes, ce sont les vies de Beatrix et Théa (grand-mère et mère d'Imogen) que Rosamond dévoile. Du Blitz londonien de 1941 aux années 90, de l'Auvergne ensoleillée à la campagne... [Lire la suite]
06 avril 2014

« Aujourd'hui, en ce bout du monde, une page va être tournée sur un rêve, un secret va être dévoilé »

Par un matin d'automne de Robert Goddard traduit de l'anglais : In Pale battalions Le livre de poche (2010) / 520 pages / 7,60 euros J'aurai pu (du !) être séduite par ce roman : une jolie couverture vintage & romantique, un secret de famille sur fond de Première Guerre mondiale. Tel ne fut pas le cas ! « A la fin des années 90, Leonora Galloway, une anglaise, entreprend un voyage en France avec sa fille Pénélope. Toutes deux ont décidé de se rendre à Thiepval, près d'Amiens, au mémorial... [Lire la suite]
03 mars 2014

« En quelques mois, vingt et une années de vie en pleine éclosion furent méthodiquement démantelées »

Le Jardin des secrets de Kate Morton traduit de l'anglais (Australie) : The Forgotten garden Pocket - Presses de la Cité (2009) / 695 pages / 8,10 euros Sans surprise, j'ai retrouvé dans Le Jardin des secrets les mêmes 'ingrédients' que dans Les Heures lointaines : un secret de famille dévoilé progressivement par une narration à plusieurs voix et des allers-retours dans le passé (époque victorienne tardive). J'ai passé un agréable moment de lecture mais Le Jardin des secrets manque de relief, d'intensité dramatique et... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 15:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 février 2014

« Vous êtes vous jamais demandé à quoi ressemble l'odeur du temps qui passe ? »

Les Heures lointaines de Kate Morton Traduit de l'anglais (Australie) : The Distant Hours Presses de la Cité (2011) / 633 pages / 22,80 euros Probablement parce que je n'avais jamais lu Kate Morton, je craignais une sorte de roman post-victorien convenu et niais comme il y en a pléthore … En fait, Les Heures lointaines est un merveilleux roman autour d'une sombre histoire de famille et d'une énigme littéraire. C'est l'histoire de 3 sœurs, Persephone, Seraffina et Juniper Blythe, qui vivaient dans un château, sur une colline, à... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 11:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 août 2013

" Mon père me disait que j'étais un bébé de l'ouragan. Cela ne signifiait pas que j'étais née au cours d'un ouragan."

Les filles de l'ouragan de Joyce Maynard Traduit de l'anglais (Etats-Unis) : The Good Daughters 10/18 (8,10 euros) Comme dans Le Magicien d'Oz, tout commence par un ouragan. « Mon père me disait que j'étais un bébé de l'ouragan. Cela ne signifiait pas que j'étais née au cours d'un ouragan. Le jour de ma naissance, le 4 juillet 1950, se situe bien avant la saison des ouragans » (p. 18). En fait, se sont 2 fillettes qui naissent ce jour-là, dans cette petite bourgade du New Hampshire. La belle Ruth est une artiste pleine... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 10:51 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 août 2013

Dans mes valises, il y avait :

Le Mystérieux Mr Kidder de Joyce Carol Oates Traduit de l'anglais (Etats-Unis) : A Fair Maiden Philippe Rey / 2013 / 235 pages / 17 euros Nounou de 16 ans pour une famille de riches parvenus imbuvables, Katya Spivak s'ennuie. Aussi, lorsqu'un vieux beau l’entreprend devant la vitrine d'un magasin de lingerie, Katya se laisse courtiser. « Car Katya voulait être aimée, elle avait cette faiblesse : elle voulait désespérément être aimée, même par les gens qui lui déplaisaient » (page 165). Si Katya n'est certes... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 10:21 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 mars 2013

« Débarrassé du dernier obstacle à ses désirs, l'assassin s'apprête à révéler son identité »

Meurtres au manoir de Willa Marsh Traduit de l'anglais : The Quick and the Dead Éditions Autrement (Littératures) 2012 / 274 pages / 19 euros Célibataire londonienne, Clarissa est une charmante écervelée qui rêve de se caser. Justement, elle pense mettre rapidement le grappin sur Thomas, jeune veuf propriétaire d'un manoir de style Tudor « à mourir ». Clarissa s'imagine déjà en mère de famille BCBG, recevant ses amis autour d'un thé et de porcelaine fine … Mais elle se défend bien de préférer le manoir au veuf,... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 19:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,