Quand souffle le vent du nord, Daniel Glattauer

Traduit de l'Allemand par Anne Sophie Anglaret 9782253157304-G

GRASSET (Le Livre de poche) / 2010

348 Pages / 6,95 euros

 

A force de lire des commentaires élogieux (voire enamourés !) de Quand souffle le vent du nord, (par exemple, chez THEOMA) j'étais très curieuse de découvrir ce roman. Et je n'ai pas été déçue …

Par hasard, un homme & une femme qui ne se connaissent pas débutent un échange de mails (peut-on alors parler de roman épistolaire ?) : ils se dévoilent progressivement à l'autre (et au lecteur), livrent leurs pensées intimes et tombent amoureux, de l'autre, de leur jeu de séduction réciproque, de la présence / absence de l'autre … Sans jamais se voir.

Je m'attendais à quelque chose de léger, de drôle mais la romance de LEO et EMMI n'est pas facile : elle est mariée, il est obsédé par son ex. Ils font un pas vers l'autre puis reculent. Ils discutent beaucoup de se rencontrer en 'vrai' … Emmi est parfois capricieuse, elle ne sait pas toujours ce qu'elle veut : j'étais souvent agacée par son comportement ! Bref, c'est un roman dont on tourne la prochaine page en n'étant jamais sûr de ce qu'on va y trouver, qui fait passer le lecteur par toutes sortes d'émotions : compassion, amusement, tristesse, jugement moral …

La fin est horripilante de suspens même si je sentais le 'drame' final arriver crescendo depuis un moment ! Il faut A TOUT PRIX que je me procure la suite !!

Par le thème (une femme mariée qui entretient une correspondance avec un inconnu qui bouleverse son quotidien) mais non par le traitement, j'ai été frappée par la ressemblance avec un autre roman de la rentrée littéraire 2010 : Soufi, mon amour d'Elif Şhafak (best seller en Turquie) …