orbit01GRACELING de Kristin Cashore

Edition Orbit / octobre 2009 / 425 pages / 14,90 euros

Déjà abondamment commenté dans la bloggosphère (et au-delà), je me contenterais donc de quelques mots (rapides mais enthousiastes !) sur ce roman que j'ai dévoré sur mon lieu de vacances.

GRACELING est un excellent titre de fantasy (option romance) avec tout ce qu'il faut pour conquérir le lecteur. D'abord, Kristin Cashore propose un univers imaginaire élaboré, complet (avec carte, noms de mers & de régions poétiques et difficiles à dire et tout et tout) lieu parfait pour son épopée médiévale. On y entre facilement et avec délices. (récemment, j'ai souffert avec Chevaucheur d'Ouragan,Chevauw MA Sam NELL, 2010, Editions Mnémos dont j'ai finalement abandonné la lecture malgré de bonnes impressions générales à cause d'une mythologie trop foisonnante et incompréhensible pour les non initiés !).

Ensuite, l'INTRIGUE : elle est SIMPLE. Pas simpliste non ! Juste SIMPLE c'est-à-dire sans ramifications excessives qui sont parfois l'apanage du genre. Parce qu'il ne manque ni surprises (voire la dernière épreuve de KATSA, par exemple) ni suspens dans ce récit.

Enfin, les personnages (notamment l'héroïne) ne sont PAS (tous) manichéens : KASTA est une tueuse, disons le d'emblée. Certes, elle est 'forcée' de tuer et de torturer par son oncle, le roi, qui est sa seule famille … Mais n'avait-elle pas la possibilité de « dire non » ? Parce que KATSA n'est pas une héroïne ordinaire, c'est une 'graceling' c'est-à-dire qu'en plus de ses yeux vairons caractéristiques des 'graceling', elle possède le don de tuer un homme à mains nues. Ainsi, GRACELING est une réflexion sur la manipulation mentale et le portait psychologique de KATSA montre bien les rouages qui amènent cette jeune femme pourtant forte & indépendante à obéir. Son manque de confiance en elle et en son jugement semblent symptomatiques du manque d'affection dont elle souffre, orpheline élevée à l'écart des autres enfants … Oui oui ! La fantasy questionne parfois !

Et surtout (c'est mon talon d'Achille) : comment résister au charme fou de cette héroïne belle à damner un saint qui évoque Ellana de Pierre Bottero ? D'autant plus qu'elle est successivement moulée dans une tenue de cuir noir ou apprêtée comme 'une dame' avec robes somptueuses, bijoux et décolleté éblouissant … D'autant plus que (ouff !) elle n'est pas qu'esprit pur. En effet KATSA, c'est aussi un corps vibrant de sensualité, amoureux malgré ses réticences à être aimée. Oui, GRACELING c'est aussi une splendide histoire d'amour évidente mais forcément tourmentée (bah oui ! Faut bien tenir la distance des presque 500 pages !)

Bref, si vous avez envie de frissonner avec les aventures hors normes d'une héroïne courageuse, intrépide et complexe, courrez lire ce roman. En attendant, je vais me laisser tenter par ROUGE , du même auteur. book_c10

(je trouve les couvertures d'ORBIT vraiment magnifiques. Dommage que l'édition poche de GRACELING qui vient de sortir au Livre de Poche ne soit pas aussi réussie !)