swinging-christmas-benjamin-lacombe-olivia-ruiz

SWINGING CHRISTMAS

Un conte musical de Benjamin Lacombe, d'après une nouvelle d'Olivia Ruiz

Albin Michel Jeunesse / novembre 2012 / 48 pages / 25 euros

Accompagné d'un CD audio de 5 chansons interprétées par Olivia Ruiz.

 Je déteste écrire ça mais … J'ai été déçue par ce nouvel album de Benjamin Lacombe ! Swinging Christmas c'est une histoire gentillette (écrite par la chanteuse Olivia Ruiz), honnêtement illustrée par B. Lacombe et accompagnée d'une bande musicale délicieusement jazzy (interprétée par Olivia Ruiz et un orchestre de 25 musiciens avec notamment des trompettes, trombones et saxophones).

Robin est un cancre à l'école (du genre bonnet d'âne et 'dys' à gogo) qui habite dans un village paumé au nom improbable mais rigolo. Il rencontre un vieil ermite inquiétant (mais gentil) grâce auquel Robin va découvrir le plaisir de la lecture (avec Gargantua, s'il vous plait !). Progressivement, l'ermite se confie à Robin et lui raconte son histoire d'amour avec la merveilleuse chanteuse, Sol. Malheureusement, la narration est maladroite (sinon laborieuse), les personnages et les situations superficiels, la fin (la lettre) décevante et un peu nébuleuse (mais admirablement 'rattrapée' par l'illustration en double page qui suit) … Un album 'jeunesse' ne rime pas avec simplicité et quelques bons sentiments ne font pas un 'conte philosophique' pour autant. Bref ! C'est mal écrit.

Autre (petit) bémol : l'éditeur nous annonce un conte de Noël … Soit, pas besoin d'ours polaires, de rennes ou de barbus pour faire un conte de Noël mais j'ai quand même l'impression d'avoir été flouée. Certes, l'histoire d'amour se noue la veille de Noël, et oui !, il y a les chansons et oui !, les pages sont élégamment décorées d'étoiles de neige mais je trouve que c'est un peu juste pour en taxer l'ambiance de 'noëlesque' ! Si je n'admirais l'œuvre de Benjamin Lacombe de tout mon cœur, je serai à 2 doigts de suspecter un coup marketing éditorial à l'approche des fêtes ! Et ça, ça m'agace. Il serait plus juste de parler de conte musical à l'ambiance joliment rétro. C'est suffisant comme argument de vente surtout que les planches les plus inspirées sont celles qui représentent Sol. Et puis si ça peut amener des enfants (même si je doute toujours que le public de ce genres d'albums soit celui des enfants …) à découvrir le jazz, c'est juste : bingo !, génial quoi !

En dehors de ces détails de rabat-joie (ce que je suis incontestablement !), il va de soit que les illustrations de Benjamin Lacombe sont très belles, le petit Robin a une trogne très mignonne et réussie (même si globalement l'identité esthétique de l'album me semble moins évidente et originale que celle d'autres créations de Benjamin Lacombe). Il va également de soit que les 5 chansons proposées sur un amusant CD qui ressemble à un mini vinyle sont chouettes (de toute façon, c'était gagné d'avance, j'aime beaucoup la voix d'Olivia Ruiz). Personnellement, je ne connaissais pas ces « 5 sublimes standards américains de la chansons tels que Sing Sing Sing, Have Yourself a Merry Little Christmas mais aussi What's this issu du film d'animation L'étrange Noël de Monsieur Jackde Tim Burton » (4ème de couv').

swinging christmas

 

Pour conclure, Swinging Christmas est sans conteste un très bel objet (qui se vendra très bien comme cadeau de Noël) qui me semble plutôt viser les fans de Benjamin Lacombe ou Olivia Ruiz. Pour les autres, on déplorera l'insuffisante qualité du récit qui fait que je n'ai pas été émue par cette lecture. Préférer L'Herbier des fées ou Ondine. Pour découvrir la présentation de l'album sur le site officiel de Benjamin Lacombe, c'est ICI.