tendres silences

Tendres silences de Angela Huth

Traduit de l’anglais : Easy Silence

GALLIMARD - FOLIO (2001) / 530 pages / 9,80 euros

Les Handle vivent dans la banlieue cossue de Londres. Couple uni de quinqua et parents d’un fils adulte, ils se côtoient selon une routine bien rodée. Tandis que William, violoniste dans un quatuor renommé, enchaine les concerts, son épouse Grace, illustre un herbier destiné aux enfants. Leur sérénité est bouleversée par l’arrivée de Bonnie, jeune altiste talentueuse, dont William – pourtant vieux-jeu et bourré de TOC, va tomber amoureux. De son côté, Grace materne un jeune et imprévisible voisin, Lucien. Vont-ils céder à la tentation d’une aventure amoureuse ? La violence, qui suinte du récit, va s’exprimer d’une manière bien inattendue …

Tendres silences est un roman sur le couple où l’action se situe principalement dans la sphère de l’intime.

Angela Huth propose une vision du mariage ambivalente et plutôt pessimiste, ancrée dans la réalité feutrée d’une vie de couple rassurante mais terne et sans vitalité. William et Grace vivent côte-à-côte et non avec l’autre. Leur amour semble remplacé par l’habitude et la dépendance mutuelle. Ce qui n’empêche pas William (le plus dépendant des deux) de fantasmer la mort de sa femme (d’après moi, les meilleures pages du roman, sidérantes). Pourtant, quand le drame annoncé frappe enfin, c’est à l'extérieur du couple, à sa marge, et il rapproche paradoxalement les époux.

Tendres silences est un bon roman que certains pourraient trouver lent ou ennuyant.

Personnellement, j’ai apprécié la place laissée à l’introspection de ces quinquas cultivés et à l’expression minutieuse de leur évolution psychologique. Il n’y a rien de démonstratif dans ce récit, pas de bruit ni de fureur mais un certain humour désuet et une angoisse latente qui font que je ne pense pas l’oublier de sitôt …  

A year in England 2