tout est ss controle

Tout est sous contrôle de Hugh Laurie

Traduit de l'anglais (The Gun Seller)

Points / 425 pages / 7,50 euros

J'avoue que si Dr House n'avait pas été l'auteur de ce polar, je ne me serais jamais laissée tenter (*oui, je suis faible*). Et pourtant, publié en 1996 sous pseudonyme, on ne peut pas vraiment taxer Hugh Laurie d'opportuniste. Du coup, ça a plutôt été une bonne surprise. Tout est sous contrôle est un thriller ultra-violent qui flirte avec l'espionnage et le terrorisme et qui se caractérise par le cynisme de son héros principal.

En effet, Thomas Lang « 36 ans, 42 Westbourne Clase, appartement D, capitaine honoraire de la garde écossaise » (page 33) est un chouette personnage : magnifiquement désinvolte malgré les tuiles qui lui tombent dessus, un humour anglais d'anthologie, le respect des femmes … Bref, un détective privé londonien sans histoire jusqu'au jour où il refuse d'assassiner un homme. Non seulement, il refuse l'argent proposé pour ce 'travail' mais en plus, il décide d'aller prévenir le quidam dont la vie est menacée. Or l'enfer est pavé de bonnes intentions …

Commence pour Thomas Lang un périlleux chemin de croix où les ennuis, les morts et les trahisons pleuvent sans discontinuer. Du coup, j'étais curieuse 1) de savoir ce qui allait ENCORE lui arriver, 2) de savoir comment il allait s'en sortir. Cette incertitude crée un rythme assez haletant (parfois parasité par des passages un peu bavards), plein de rebondissements d'autant plus que dans un monde d'agents secrets double (voire triple !) et de hauts fonctionnaires corrompus personne n'est vraiment ce qu'il a l'air d'être.

Pour conclure, Tout est sous contrôle n'est certes pas le thriller du siècle, l'intrigue autour de la vente d'armes et du rôle des États dans ce commerce morbide est bien menée mais vaut surtout pour son personnage principal, sorte de Jack Bauer malgré lui (torturé, enlevé, infiltré … pour les beaux yeux d'une femme).