monde-sans-oiseaux

Monde sans oiseaux de Karin Serres

Stock (La forêt) / août 2013 / 105 pages / 12,50 euros

Ce qu'il y a de chouette, avec une carte de bibliothèque, c'est qu'on peut découvrir plein de romans de la rentrée littéraire sans se ruiner ! (* bah oui, je le confesse, jusqu'à très récemment, je n'étais pas inscrite *). Monde sans oiseaux est le premier roman de Karin Serres.

« Petite Boîte d'Os » nait dans un village imaginaire, acculé sur les rives d'un lac capricieux (qui sert aussi de cimetière). Les habitants, pêcheurs et éleveurs de porcs, vivent loin de la modernité, retranchés derrière leurs montagnes enneigées. Or Petite Boîte d'Os est différente : fille de pasteur, romantique, indépendante, elle est dérangée par l'archaïsme et le déterminisme de cette vie. Rien d'étonnant si elle s'éprend du vieux Joseph, désavoué de tous et surnommé le 'cannibale'.

Monde sans oiseaux est un récit court, étrange et faussement naïf. J'ai lu dans la bloggosphère que certains l'avait trouvé onirique et poétique, ce ne fut pas mon cas (les cochons phosphorescents m'auraient plutôt fait rire si le motif n'avait pas été trop répétitif). Pour conclure, malgré un début qui m'a véritablement emballée (le prénom fantaisiste du personnage, son enfance douce amère, le petit monde post apocalyptique …) la suite n'a pas tenue ses promesses et je n'ai pas compris où l'auteur voulait nous emmener. Dommage.

Rentrée littéraire 2013