le Prédicateur

Le Prédicateur de Camilla Läckberg

Traduit du suédois : Predikanten

Actes Sud (Babel noir) / 2013 / 500 pages / 9,70 euros

Le Prédicateur est le 2ème volet des aventures d'Erica Falck. De manière inattendue, on y découvre que l'été est parfois caniculaire en Suède et que Fjällbacka, la tranquille ville portuaire où vivent Erica et Patrik, est envahie par les touristes. Et que les policiers suédois portent le bermuda.

Erica, désormais romancière à succès, est à quelques semaines d'accoucher. Ses nerfs sont mis à rude épreuve : son compagnon policier, Patrik Hedström, doit interrompre ses vacances après la découverte des cadavres de 3 jeunes filles tandis qu'un défilé d'hôtes indésirables et sans-gêne s'invitent chez le jeune couple.

la princesse des glaces BDLe Prédicateur est une très sombre histoire de famille où se mêlent vendetta et secrets vieux de 20 ans sur fond de manipulation et de religion … Comme toujours dans cette série, il y a peu de rebondissements, l'enquête semble parfois piétiner mais l'intrigue est habilement et solidement construite. Par ailleurs, ce sont surtout les personnages, savoureux et attachants, qui donnent une valeur ajoutée à ces thrillers.

J'appartiens définitivement au 'fan club' d'Erica. Aux antipodes de son personnage de fouineuse hyperactive dans La Princesse des glaces, ici Erica se pose beaucoup de questions sur sa grossesse, son futur rôle de mère, on ne la sent pas prête, peu sûre d'elle (*pour la petite histoire, Camilla Läckberg était elle-même enceinte lors de l'écriture du roman*). J'aime quand les personnages récurrents semblent authentiques et pas parfaits !

Bref ! Les romans de Camilla Läckberg sont pour moi une valeur sûre, aux personnages un peu décalés et non dénués d'humour, avec lesquels je passe immanquablement un excellent moment.

Après la série TV (excellente et visuellement très belle), je viens de découvrir que les romans de Camilla Läckberg ont inspiré un autre produit dérivé : une BD. Quelqu'un a-t-il eu la chance de la lire ? Pour ma part, je la lirais sûrement si ma bibliothèque en fait l'acquisition !