train-d-enfer-pour-ange-rouge,-suivi-de-deuils-de-miel

Train d'enfer pour Ange rouge (suivi de Deuils de miel) de Franck Thilliez

Pocket (Thriller) / 2013 / 822 pages / 9,80 euros

Il s'agit de deux thrillers très noirs, indépendants, mais qui ont pour même personnage principal le commissaire Skarko du 36, Quai de Orfèvres. Dire qu'il est un homme perturbé et ingérable est un euphémisme. Et franchement, je n'ai été emballée ni par l'enquêteur, ni par les enquêtes !

Train d'enfer pour Ange rouge rassemble tous les sujets qui me déplaisent habituellement dans les romans policiers et que je trouve racoleurs/faciles/inutilement violents : le milieu interlope du SM et les snuff movies, mélangés à à motivation religieuse bancale. En effet, Sharko cherche un assassin qui torture les femmes avant de les tuer (ce qui donne lieu à des scènes insoutenables de violence et d'humiliation). On découvre rapidement que c'est un drame personnel que vit Sharko puisque son épouse, disparue depuis plusieurs mois, fait partie des victimes sur lesquelles il enquête. Malheureusement, j'ai deviné l'identité du meurtrier presque au début du roman … (*sans vouloir spoiler, le titre est d'ailleurs très maladroit*).

Dans Deuils de miel Frank Thilliez semble d'abord vouloir refaire le coup des femmes torturées mais non ! On s'oriente rapidement vers un sadique qui agit par insectes/virus interposés. J'ai préféré cette histoire car elle est plus originale mais les hallucinations de Sharko, aussi évidentes que le nez au milieu de la figure, m'ont lassées.

Si j'ai été amusée que les histoires se passent près de chez moi, j'ai été assez rapidement déçue des 'énigmes' : certes, le rythme est haletant (voire infernal) et c'est ce qui doit plaire aux nombreux lecteurs fans de Franck Thilliez (par exemple, ma sœur qui m'a prêté ce roman). C'est indéniablement un page turner. Mais j'ai détesté que l'on assassine/torture uniquement des femmes (un poil misogyne ?). J'ai également trouvé inutile le côté systématiquement théâtral des meurtres, qui rend l'ensemble peu crédible. Bref ! Je ne pense pas lire un autre roman de cet auteur …