ava_1

ava_2

Ava préfère les fantômes (tome 1), 2012

Ava préfère se battre (tome 2), 2013

de Maïté Bernard

SYROS / 16 euros

C'est avec un immense plaisir que je vous présente mon dernier coup de cœur jeunesse : la série AVA.

TOME 1 :

Parce que ses parents se séparent après que son père soit tombé amoureux d'un autre homme, Ava quitte sa pension française pour passer les vacances chez son oncle, sur l'île de Jersey. Ava va devoir apprivoiser cet homme qu'elle ne connaît pas, s'habituer à la vie de manoir et résoudre une enquête épineuse. En effet, alors que l'oncle d'Ava organise l'inauguration d'une exposition autour d'un trésor viking, une femme est assassinée … mais revient sous la forme d'un fantôme pour inciter Ava à enquêter sur sa mort … à ses risques et périls.

TOME 2 :

De retour à Jersey pour les grandes vacances, Ava doit assister à une assemblée de fantômes mais découvre qu'il existe chez eux des désaccords dont elle va faire les frais. Ava fait également ses débuts de consolatrice en enquêtant sur la mort, au 19ème siècle, d'un patriarche assassiné par sa petite-fille. Et surtout, Ava fait la connaissance du beau Marco, le pizzaiolo sexy.

Ava ce sont des romans policiers (4 tomes pour le moment) teintés de fantastique et pleins de charme.

On y découvre les îles Anglo-normandes dont le paysage et le patrimoine culturel forment un contexte discret mais original. Dans le tome 1, Maïté Bernard évoque l'occupation allemande de Jersey et Guernesey. Dans le tome 2, elle évoque le 18ème et le 19ème siècles où les bretons pauvres et Victor Hugo (pour des raisons différentes) s'exilent sur les îles et (dans le cas de Victor Hugo) participe à des séances de spiritisme.

L'ambiance de la série est également charmante, très british et légèrement désuète (qui n'est pas sans rappeler Agatha Christie ou le Cluédo). Les intrigues sont d'ailleurs construites sur le motif classique du Whodunit.

Mais le principal point fort de la série est Ava. A 14 ans, elle est tour-à-tour touchante, courageuse, sensuelle (à ses dépends), amusante lorsqu'elle s'interroge sur son look (forcément marin), d'une franchise désarmante et avide de reconnaissance. C'est réellement un personnage lumineux qui cache sa timidité derrière une exquise politesse et possède une bonne dose de cynisme modérée par un altruisme forcené, une sensibilité et une culture générale impressionnantes.

Pour résumer, se sont des romans policiers sans prétention, qui touchent et mettent de bonne humeur, saupoudrés de paysages magnifiques et de détails historiques intéressants. J'ai 1) encore plus envie de visiter les îles anglo-normandes qu'avant ; 2) hâte de découvrir les autres aventures de Ava.