les fiancés de l'hiverLa Passe-Miroir 1.

Les Fiancés de l'hiver de Christelle Dabos

GALLIMARD jeunesse (2015) / 517 pages / 18 euros

Ophélie vit dans un monde magique reposant sur le matriarcat et le respect de la généalogie et des ancêtres. C'est une jeune femme maladroite et timide qui possède le don de lire le passé des objets inanimés et de se déplacer à travers les miroirs. Elle est fiancée de force à un homme du Nord, un inconnu nommé Thorn, qui dévoile rapidement une personnalité brutale et torturée. Pour honorer ce mariage arrangé, Ophélie est obligée de quitter sa province natale tranquille pour aller vivre chez son futur époux. Elle va découvrir un monde d'illusions sulfureux, de complots et de traîtrises et que nombreux sont les ennemis qui souhaitent empêcher son mariage. Pour sauver sa vie et sa vertu, Ophélie devra changer d'identité et se trouver des alliés de confiance.

J'ai beaucoup aimé ce premier tome.

L'ambiance et le monde magique inventés par Christelle Dabos sont intéressants même si personnellement, j'ai trouvé l'univers de la Citacielle trop oppressant et malsain (impression renforcée par le mutisme forcé d'Ophélie pendant ces passages). J'avais (j'ai) hâte de retrouver l'ambiance froide et neigeuse du Pôle, à peine aperçue jusqu'ici. Du coup, j'ai trouvé quelques longueurs pendant l'immersion en « sous-marin » d'Ophélie dans la grande ville des illusions. Mais lorsque l'action est (enfin) relancée, j'ai été happée.

Le point fort du récit est évidemment l'antagonisme amoureux entre Ophélie et Thorn. Le principe des opposés fonctionne plutôt bien : la petite lectrice insignifiante et maladive VERSUS l'homme de pouvoir, le dragon musclé au visage orné de cicatrices. Tellement prometteur et réjouissant ! Facile de s'identifier à Ophélie, sa maladresse, son filet de voix, son éternel rhume et son écharpe fétiche (j'avais même l'impression – peut-être erronée ? – d'y apercevoir certains traits de caractère de l'auteur …). Derrière ses imperfections, se cache une femme droite et intelligente qui ne tarde pas à séduire (contre son gré) Thorn. Bref, un joli personnage projeté dans un monde brutal qui n'est pas le sien et où les faux-semblants sont de rigueur.

J'achève ma lecture avec énormément de questions (*spoilers*) :

Thorn a-t-il réellement accepté ce mariage pour s’approprier le don de lire ?

Pourquoi le livre des ancêtres est-il si important ? Et Farouk ?

La montre à gousset de Thorn cache-t-elle quelque chose ?

La famille animiste de Ophélie va-t-elle vraiment débarquer à Claidelune ?

Comment va se passer l'introduction de Ophélie en cour ?

Va-t-elle revoir Gaëlle, Renard, Pistache … ?