La liste de freud

La Liste de Freud de Goce Smilevski

Traduit du macédonien (Sigmund Freud's Sister)

Éditions 10/18 (octobre 2015) / 253 pages / 7,80 euros

J'ai acheté ce roman par hasard, pour un voyage en TGV, alléchée par la couverture (un détail de La Frise Beethoven de Gustav Klimt), le contexte historique (la Vienne d'avant-guerre) et l'origine macédonienne de l'auteur.

Il s'agit de la biographie (*hautement ? complètement ?*) romancée d'Adolphine Freud, la sœur cadette du célèbre psychanalyste viennois. Adolphine narre son enfance puis sa vie de femme restée sans époux ni enfants. Fillette souffrante, trop sensible, brimée par sa mère, elle se sent étouffée par une nombreuse fratrie (Sigmund, Anna, Rosa, Maria, Pauline et Alexander). Nés entre 1856 et 1866, dans une famille de négociants en tissus de l'Empire austro-hongrois, les enfants ne sont pas initiés au judaïsme. Adolphine découvre les mouvements en faveur des droits des femmes grâce à Clara Klimt (la sœur du scandaleux Gustav Klimt) et fréquente (un peu) l’intelligentsia viennoise grâce à son amie handicapée Sarah Auerbach.

Goce Smilevski mêle prémices de la psychanalyse moderne et réflexions bavardes sur la folie dans un roman à charge contre Freud, qui apparaît misogyne, cruel et égoïste. En effet, le roman s'ouvre en 1938, lorsque de Freud émigre à Londres (en emmenant avec lui son épouse, sa belle-sœur, son petit chien …) mais pas ses quatre sœurs âgées qui, restées à Vienne, seront déportées.

J'aime les récits de vie de personnalités même s'ils sont un peu romancés. Mais La Liste de Freud (*j'ose espérer qu'il ne s'agit pas d'une référence à La Liste de Schnidler*) brode et modifie trop les faits historiques pour avoir un sens (une simple recherche Wikipédia permet de s'en rendre compte). D'ailleurs, Goce Smilevski n'indique pas la documentation qu'il a utilisé (en a-t-il utilisé une ?).

Cela donne un livre triste sur le destin d'une femme solitaire qui vivra toute sa vie dans le même appartement (avec un aparté en asile psychiatrique) et finira par mourir âgée (avec ses trois sœurs) dans un camp de concentration …

Bref ! Pour une fois, c'est un roman que je ne vous conseillerais pas …