Un chant de Noël de Charles Dickens

1ère édition : 1843

gstt

 

Pour ma lecture inaugurale du MOIS ANGLAIS organisé par LOU et ses consoeurs, mon choix s'est immédiatement porté sur ce conte de Charles Dickens : Un Chant de Noël.

 

Que dire de cette lecture ? D'abord que je n'ai pas retrouvé dans Un Chant de Noël tout ce qui me fait aimer Dickens d'amour. C'est apparemment un texte vraiment à part de son œuvre. Évidemment, je connaissais déjà l'histoire de Scrooge vieil avare mesquin visité la nuit de Noël par des esprits qui le mettent face à ses erreurs passées & à son égoïsme. J'espérais que le texte de Dickens serait un peu moins moralisateur que les adaptations télé que j'avais vu. Raté ! Mais soit !, générosité & amour, sont de jolis messages à rappeler à l'approche des fêtes.

Malgré tout, j'ai apprécié ma lecture. J'ai été happée par le Londres décrit par Dickens et surtout l'ambiance de Noël qu'il rend si bien : le froid, le brouillard, les gens qui se pressent de rentrer chez eux, la préparation du repas de Noël, les mets délicieux, la convivialité du foyer, les jeux, le plaisir simple d'être ensemble. Bref, l'essence même d'un Noël idéal ! J'ai également gouté l'apparition du surnaturel grâce au fantôme de Marley et aux 3 esprits : bien qu'au XXIème siècle nous soyons habitués à ce genre de littérature, la plume de Dickens est toujours aussi efficace et j'ai frémi de concert avec Scrooge.

Au final, un seul regret : n'avoir pas découvert Un Chant de Noël lorsque j'étais encore enfant. Je pense que j'aurai adoré (et surtout avoir lu cette histoire sans en connaître les détails doit être une meilleure expérience !) Bref, ce livre comme l'impression d'un RDV manqué. Dommage.