baiser-de-lombreVampire Academy 3 : Le Baiser de l'ombre de Richelle Mead

Traduit de l'anglais

Castelmore (janvier 2011) / 408 pages / 14,90 euros

Une petite déception pour ce tome 3 de Vampire Academy, légèrement inférieur aux précédents. Aucune action pendant les ¾ du roman et un déferlement de rebondissements (de fou-furieux !) dans les 70 dernières pages … Y a comme un léger déséquilibre, non ? Néanmoins, Richelle Mead en profite pour dévoiler progressivement les enjeux politiques des uns & des autres et les manœuvres de la Cour prennent de la profondeur. La société séculaire & archaïque des Moroï est sur le point de changer et on pressent l'importance de Lissa, dernière Dragomir charismatique et puissante, dans cet avenir.

LISSA … Une bonne surprise : reléguée au 2ème plan, elle devient cependant plus autonome, plus forte et moins centrée sur sa petite personne. A ce rythme, je pense que je l'apprécierai (peut-être) dans le dernier tome ! CHRISTIAN devient aussi de plus en plus attachant et intéressant : j'adore le duo redoutable qu'il forme avec Rose. J'aime qu'il prenne part aux combats volontairement. Mais sa jalousie maladive à l'égard d'Adrian est parfois lassante. ADRIAN est égal à lui-même, drôle, désabusé et touchant dans son amour à sens unique. Pourtant, je me demande s'il ne cache pas quelque chose. Autre question : je me demande si, par amour pour Rose, il va l'aider dans sa quête …

ROSE traverse une mauvaise passe. Richelle Mead rend son héroïne plus sympathique encore qu'avant car, finalement, c'est une ado comme les autres qui souffre des mêmes maux que les ados 'ordinaires' : elle devient paranoïaque, s'angoisse sur ses sautes d'humeur, sur l’altération de son caractère, la rage qui parfois la submerge … Devient-elle folle ? Et surtout, elle se questionne sur son avenir : est-ce juste d'exiger des Dhampirs qu'ils mettent leur vie, leurs rêves et leurs désirs de côté pour protéger les Moroï ? « les Moroï passent avant tout [c'est à dire avant nous, leurs gardiens]. » : cette règle semble avoir fait son temps à la fois chez Rose et surtout chez DIMITRI. En effet, son sens du devoir se fissure au profit de l'amour qu'il éprouve pour Rose : clairement, elle est plus importante à ses yeux que n'importe quel Moroï. Bref, Vampire Academy 3 c'est comme une métaphore de l'adolescence : on souffre, on ouvre les yeux sur certaines contraintes sociales imposées dès notre enfance … Et on découvre l'amour : ROSE et DIMITRI (franchement ennuyeux dans les ¾ du roman) passent à la vitesse supérieure dans leur relation (bon … on le voit arriver à des kilomètres mais c'est mignon quand même !).

 Bref, c'est un avis mitigé que j'ai sur ce Baiser de l'ombre (les 70 dernières pages et la dernière tragédie rattrapent le reste, plus inégal). J'aime aussi le choix du titre en rapport avec la résurrection de ROSE par LISSA mais aussi en rapport avec la relation secrète de ROSE et DIMITRI qui ne peuvent être tendres l'un envers l'autre qu'en cachette, à l'ombre des arbres de la forêt …

Vampire Academy 1

Vampire Academy 2