11 mars 2015

« Les Historiens ne peuvent pas changer le cours de l'Histoire, tu le sais bien ! »

Black-Out / Blitz, première partie de Connie Willis Traduit de l'anglais (Etats-Unis) : Blackout J'ai lu (Science-fiction) / 2013 / 796 pages Contrairement à ce que laissent supposer la couverture (et la collection), Black-Out est un roman historique plutôt qu'un roman de SF. Dans un futur assez proche (approximativement le monde des enfants de nos enfants),en 2060, les historiens d'Oxford visitent le passé plutôt que d'étudier dans les livres. Ce sont de simples observateurs et doivent prendre soin que leurs actions n'influent... [Lire la suite]

28 février 2015

« Et je m'assis pour penser à la dame de Wildfell Hall, à ses vertus et à ses erreurs »

La Dame du manoir de Wildfell Hall de Anne Brontë Publié en 1848 sous le pseudonyme de Acton Bell Archipoche (2012) / 565 pages / 6,60 euros Dès que j'ai vu ce titre en libraire, je me suis jetée dessus : un roman des sœurs Brontë que je ne connaissais pas !! Deux ans après, ce fut finalement une lecture plaisante bien que moins frappante que celle des Hauts de Hurelvent ou de Jane Eyre (*Attention, quelques légères indiscrétions se sont glissées dans mon billet*) La Dame du manoir de Wildfell Hall est Helen Graham,... [Lire la suite]
11 décembre 2014

« ceci est mon livre et je l'écris de ma propre main »

La Couleur du lait de Nell Leyshon Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) : The Color of Milk Phébus (littérature étrangère) / août 2014 / 174 pages / 17 euros Voilà un roman de la rentrée littéraire de septembre que j'avais repéré depuis longtemps et qui ne m'a pas déçue. La Couleur du lait est certes court mais psychologiquement intense. C'est le témoignage (fictif) d'une jeune fille de 15 ans nommée Mary qui souhaite « raconter les choses telles qu'elles sont arrivées ». C'est donc sa confession que nous livre... [Lire la suite]
10 décembre 2014

"J'étais déjà venu ici ; je connaissais, je savais tout."

Retour à Brideshead de Evelyn Waugh Traduit de l'anglais : Brideshead revisited 1ère édition : 1947 Robert Laffon (pavillons poche) / 606 pages / 11,50 euros J'ai déjà lu plusieurs romans de Nancy Mitford et j'avais dans l'idée depuis longtemps de découvrir ceux de son ami romancier, Evelyn Waugh (1903-1966). C'est chose faite avec Retour à Brideshead.  Charles Ryder, soldat britannique pendant la 2GM, arrive avec sa compagnie dans une propriété réquisitionnée qu'il reconnaît avec émotion. Quelque vingt ans... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 15:58 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 novembre 2014

« il semble que vous deveniez de moins en moins intelligent, ce qui, curieusement, n'est pas le but de l'éducation »

Pourquoi pas ? de David Nicholls Traduit de l'anglais : Starter for Ten Éditions 10/18 (2013), 453 pages, 8,80 euros Bristol, 1985. Brian Jackson est un gentil looser qui s'intéresse plus aux filles et aux soirées arrosées qu'à ses études universitaire de littérature anglaise. Malgré lui, il cumule les handicaps : 18 ans, acné monstrueuse et hygiène douteuse, fauché et père décédé dont il n'a pas fait son deuil. Évidemment, Brian tombe immédiatement et irrémédiablement sous le charme de la fille la plus populaire... [Lire la suite]
20 novembre 2014

« Ces romanciers sont prêts à tout pour faire parler d'eux ! »

Agatha, la vraie vie d'Agatha Christie (BD) Anne Martinetti et Guillaume Lebeau (textes, scénario) Alexandre Franc (illustrateur) Marabout (collection MARAbulles) / août 2014 123 pages / 17,90 euros Agatha, La vraie vie d'Agatha Christieest le récit autobiographique et rocambolesque d'une grande voyageuse, parfois mélancolique et solitaire, éprise de liberté. Raconter 85 ans de vie dans une BD de 100 pages est un pari risqué. En ressort une BD bourrée d'humour et de références à l’œuvre d'AC ainsi qu'une vision pleine de... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 16:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 juin 2014

Elle avait essayé de désirer un frigidaire neuf et de ne vivre que pour ses enfants hirsutes. En vain. Elle voulait cette toile.

La Galerie des maris disparus de Natasha Solomons Traduit de l'anglais (The Gallery of Vanished husbands) Calmann-Levy / avril 2014 / 347 p. / 19,90 euros Pour découvrir Natasha Solomons j'avais prévu de lire Le Manoir de Tyneford. Mais comme il était indisponible à la bibliothèque, j'ai choisi le nouveau titre de l'auteur, La Galerie des maris disparus. Années 50. Banlieue de Londres. Juliet Montague est une jeune femme issue d'une communauté juive ashkenaze. Sa famille, qui prospère dans une entreprise d'optique, est... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 21:49 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 juin 2014

« En prison, il n'y a qu'une saison : la saison du chagrin »

Oscar Wilde et le mystère de Reading de Gyles Brandreth Traduit de l'anglais (O.W. And the Murders at Reading Goal) 10/18 (Grands détectives) – 2012 – 402 pages – 8,10 euros Oscar Wilde et le mystère de Reading est la 6ème enquête (fictive) du dramaturge irlandais racontée par son (authentique) ami et premier biographe, Robert Sherard, sous la plume de Gyles Brandreth. C'est une série que j'affectionne toujours autant. Cet opus oscille entre témoignage du régime carcéral de l'Angleterre du XIXème siècle et roman policier. En... [Lire la suite]
Posté par Mrs FIGG à 20:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 juin 2014

" Comme un garçon, elle avait poussée, grande et droite, des yeux sans peur et l'amour de la mer dans le sang "

L'amour dans l'âme de Daphné Du Maurier Traduit de l'anglais : The Loving spirit Le livre de poche (2014) / 499 pages / 7,10 euros J'ai commencé L'amour dans l'âme en ignorant qu'il s'agissait du premier roman de Daphné Du Maurier (publié en 1931). Or il me semble que c'est assez flagrant. Il s'agit donc d'une lecture plaisante mais pas aussi puissante et complexe que Rebecca (*et pourtant, je ne garde qu'un souvenir lointain de Rebecca*) De 1830 à 1928, Daphné Du Maurier déroule l'histoire de la famille Coombe,... [Lire la suite]
18 mai 2014

Si Elizabeth avait dû s'occuper elle-même de ses jupons, il y a fort à parier qu'elle se serait montrée beaucoup plus soigneuse

Une saison à Longbourn de Jo Baker Traduit de l'anglais : Longbourn Stock (2014) / 394 pages / 21,50 euros Pour moi, une austenerie c'est généralement une romance mièvre où un auteur (qui n'est décidément pas Jane Austen) s'amuse avec ses personnages, le plus souvent Elizabeth Bennet et Darcy. Une saison à Longbourn est différent et excellent : Lizzy & Darcy n'y sont que des ombres car les personnages principaux sont les domestiques. En effet, à Longbourn, petite bourgade du Hertfordshire, vivent Mr et Mrs Bennet,... [Lire la suite]